Vous êtes ici :

Mercredi 28 Septembre 2016

ombre

Kidnapping des enfants malgaches – 4 millions d’euros de rançon

L’insécurité mine le pays. Après le kidnaping des enfants chinois et karana, les enfants malgaches sont aussi les cibles de la mafia. Lundi dernier, 2 élèves sont kidnappés à Tanambao Toamasina. Vers le chemin de l’école, ces enfants sont attrapés par 4 personnes dont une seulement est cagoulée. Ces enfants sont d’Arland, opérateur économique à Maroantsetra et de Rajerison Bezandry Mathilde. Ils ont 16 et 14 ans. Le premier, Jean Arnaud Ramialison est un élève du Lycée français tandis que le second, Andréa Annie Rajerison Kawenty, du collège Sainte Jean d’Arc Antanamakoa. Ils habitent dans l’enceinte de l’entreprise Zeiss. Le soir du kidnapping, les ravisseurs demandent 4 millions d’euros de rançon et donne 48 heures à la famille.

Les autorités ainsi que les forces de l’ordre sont appelés à réagir rapidement pour que les affaires de kidnapping ne deviennent pas de l’argent facile pour les mafias. Généralement, ces affaires concernent des règlements de compte au sein des familles karana. Le mal s’étend. Règlement de compte ou non, l’affaire concerne des enfants malgaches. L’insécurité est l’un des facteurs qui fait fuir les investisseurs. Les dirigeants doivent se mobiliser pour que des affaires comme celles-ci ne surviennent plus.

FR

 

image

An’ny vahiny ny harena

Nazava ny tenin’ny tompon’andraikitra ambony avy eo anivon’ny minisiteran’ny Harena an-kibon’ny tany fa tsy manana ny fahafahana mitrandraka ny harena voajanahary eto Madagsikara ny malagasy. Io antony io, hoy izy

Lire la suite

image

Faire avec ce qu’on a

Les dirigeants de ce pays ne cessent de réclamer encore et toujours plus, que ce soit de la part de la population ou même de la part de la communauté

Lire la suite

image

Mangoro - Jiolahy 3 matin’ny fokonolona

Jiolahy miisa 3 no indray matin’ny fitsaram-bahoaka tany Anjanjana Mangoro, omaly maraina. Raha ny fantatra dia avy nanafika mpivarotra iray tao Ankarefo Moramanga izy ireo ary tena ampandosirana no nifanehitra

Lire la suite

ombre