Vous êtes ici :

Jeudi 27 Novembre 2014

ombre

Attaques à main armée – Cinq blessés enregistrés dans deux districts différents

Deux Districts sont particulièrement touchés par le phénomène d’insécurité en l’occurrence le District d’Ambovombe-Androy et… la Capitale. Des blessés ont été enregistrés dans ces deux localités suite à des attaqques perpétrées par des bandits notoires. Certains ont été roués de coups, d’autres blessés par balles, mais tous ont fini à l’hôpital. Et comme à chaque cambriolage, une conséquente somme d’argent disparait ainsi que des bijoux en or et d’autres objets de valeur.

Le District d’Ambovombe-Androy a une fois de plus été le théâtre d’une attaque à main armée faisant deux blessés. L’attaque s’est produite dans l’après-midi de dimanche dernier vers 17h40 dans le Fokontany d’Antanambao. Les bandits, au nombre de six, étaient cagoulés et armés de deux fusils de chasse et de deux pistolets automatiques de fabrication artisanale. Ils sont d’abord entrés par effraction dans une maison familiale où, une fois à l’intérieur, ils ont obligé le père de famille, seul occupant du foyer au moment des faits, de sortir tout l’argent. Ce dernier a opposé une forte résistance en refusant d’obéir à ses assaillants. Face à cette résistance, les malfrats l’ont tabassé avec les crosses de leurs fusils. Mais bien que blessé, le père de famille ne s’est pas plié aux ordres des malfrats. N’ayant rien pu voler dans cette première maison, les bandits n’ont pas pris la fuite mais ont tenté leur coup dans une autre maison voisine. Là, il n’y avait que des enfants, par peur ces derniers ont rassemblé tout l’argent de la maison et l’ont donné aux cambrioleurs, le montant n’a toutefois pas été communiqué. Après quoi, les malfrats ont pris la fuite. Mais sur le chemin, ils ont rencontré un couple qui allait rejoindre leur maison. Et encore une fois, les malfrats ont perpétré leur forfait sur les deux personnes. L’homme ne s’est quand même pas laissé faire, il a voulu protéger sa femme. Mais malgré sa détermination, il a été vite mis K.O. Les malfrats n’ont pas violenté la femme, sauf qu’ils n’ont pas omis d’arracher ses bijoux en or.

Déjà une arrestation

Après le passage des malfrats dans le village, les habitants se sont hâtés d’alerter la brigade de la gendarmerie locale. Des éléments ont été ainsi lancés à la poursuite des malfrats sauf que ces derniers ont quand même pris une longueur d’avance par rapport aux gendarmes. Cependant, les malfrats ont été rejoints dans un village d’une Commune voisine. Un affrontement a eu lieu, mais aucune victime n’est à déplorer des deux côtés. Toutefois, les gendarmes ont réussi à appréhender l’un des bandits. Il a été emmené à la brigade pour être auditionné. En attendant l’aboutissent de cette affaire, le bandit appréhendé sera placé en garde-à-vue à la brigade.

 Pas qu’à Ambovombe-Androy

En effet, des attaques se sont aussi produites dans des localités de la capitale. Cinq bandits armés de Kalachnikov ont attaqué une maison sise à Soavimasoandro dans la nuit de dimanche dernier. Un homme, occupant de la maison, a été molesté et blessé à la tête. Après quoi, les bandits se sont emparés d’une conséquente somme d’argent, ainsi que d’objets de valeur. Les mêmes bandits ont ensuite frappé du côté de Mahatony. Là, deux femmes ont été blessées par les balles des malfrats, elles ont été touchées à la jambe. Tout comme dans la première maison cible, les bandits ont fait main basse sur une somme d’argent et plusieurs objets de valeur.

Njara Fih

image

Afrique terre qui vaut de l'or

Là où certains politiciens en mal d'audience ont pêché par  démagogie, ailleurs d'autres optent pour une option plus pragmatisme, à coup d'euros ou de dollars bien sûr mais qui fait

Lire la suite

image

Discrétion absolue !

Le gouvernement de Kolo Roger est arrivé peu avant la naissance au forceps à la mode soviet suprême et avec la sauce djoutché nord-coréenne du 2ème bureau permanent de l’Assemblée

Lire la suite

image

Affrontement mortel à Anjoma-Ramartina - Un propriétaire de zébus mort, un autre grièvement blessé

Un père de famille, éleveur de bovidés a été tué lors d’un affrontement avec des dahalo. Le drame s’est produit vendredi dans le village d’Andolomitahy-Soatanimbary, Commune rurale d’Anjoma-Ramartina. Cible des

Lire la suite

ombre