Vous êtes ici :

Vendredi 14 Décembre 2018

ombre

Fetra Ratsimiziva – Le sportif malgache le plus titré

Après Jean-Claude Relaha, ancien coureur cycliste malgache, champion de Madagascar à dix reprises, on peut dire que Fetra Ratsimiziva (Hakudokan) est le sportif le plus titré du sport individuel à Madagascar durant toute sa carrière. Sept fois champion de Madagascar  de judo dans la catégorie des moins de 81kg senior, sans compter ses titres de catégories lors de celles jeunes. Au dernier sommet national, il s’est offert le septième titre face à Luc Rasoanaivo du club Saint-Michel, un olympien et champion dans les années 80.

 

Après avoir gagné cinq fois consécutives le titre jusqu’en 2012 – Luc Rasoanaivo l’a précieusement gardé en 2013 et 2014 – ce n’est qu’à son retour sur le tatami en 2015 et 2016 qu’il a pu reconquérir le titre. Mais la finale de la catégorie des moins de 81 kg a affolé le public ce samedi lors du championnat de Madagascar de Judo senior au palais des Sports de Mahamasina. En effet, Fetra a battu son adversaire après seulement  57 secondes de combat sur ippon.

Cette victoire permettra à Fetra de participer au championnat d’Afrique en cette fin de semaine,  les 8, 9, 10 avril en Tunisie. Et il vise l’or. D’ailleurs, c’est la dernière compétition décisive pour se qualifier aux Jeux Olympiques de Rio. « Ma chance de qualification est à seulement 30% mais j’ai encore de l’espoir. Car, l’impossible n’est pas malgache. Je ferai tout mon possible pour avoir le ticket aux championnats d’Afrique. D’autant que cela me réjouit de savoir qu’Asaramanitra, une Malgache, est déjà qualifiée pour les  Jeux », a-t-il affirmé.

 

Fetra Ratsimiziva (né à Antananarivo le 5 Août 1991) est un judoka ayant représenté Madagascar aux Jeux olympiques d’été de 2012.  Il était l’un des trois sportifs de l’équipe à se qualifier pour les Jeux olympiques, plutôt que de gagner une place wildcard dans les 81kg hommes événement où il a perdu face  à Emmanuel Lucenti de l’Argentine au deuxième tour.

Lors de ce septième titre national, Fetra Ratsimiziva vient d’annoncer son retrait en tant que sportif de haut niveau.

La de fin de carrière est une étape difficile car le sportif doit se préparer à sa propre reconversion. Fetra Ratsimiziva, le judoka olympien malgache évoluant en France a décidé de mettre fin au sport de haut niveau. « Je ne vais pas faire du judo toute ma vie ainsi, je pense prendre ma retraite sportive de haut niveau cette année 2016. Je précise bien que c’est le judo de haut niveau qui prend fin. Mais au niveau national, le judo continuera », a déclaré Fetra Ratsimiziva. Plus une passion et un choix de vie qu’un métier, le haut niveau n’est pas bien entendu accessible à tous. Il est synonyme de longues années d’entraînement, d’efforts mais aussi de renoncement et de sacrifices.

Rappelons que Fetra Ratsimiziva a failli manquer son avion pour Madagascar. Il n’est arrivé dans le pays que le jour de la compétition et n’a pas regretté car il vient de décrocher son septième titre de champion de Madagascar face à un autre olympien de 48 ans et ancien champion des années 80, Luc Rasoanaivo.

 

Le palmarès de Ratsimiziva Fetra

- Vice-champion d’Afrique

- Une médaille de bronze aux championnats

de France Universitaire 1ère division

- Médaillé de Bronze aux Jeux Africains de Brazzaville

image

Misalovana ny andraikitry ny hafa

Anisan’ny fositra tsy mampandroso ny firenena ny fisian’ny sokajin’olona misalovana ny andraikitry ny hafa. Hita misongadina izany eo amin’ny sehatra rehetra. Ny fampahalalam-baovao no anisan’ny lasibatra voalohany amin’izany. Te ho

Lire la suite

image

Mais avant tout ça ?

La découverte d'un nouveau système planétaire par la Nasa fascine le monde scientifique. Sept exoplanètes de taille comparable à la Terre tournent autour d'une petite étoile à près de 40

Lire la suite

image

Fanafihana tao Antanety - Vely famaky no nahazo ilay renim-pianakaviana

Nisehoana fanafihana mahatsiravina tao amin’ny fokontany Antanety ao amin’ny kaominina Ampanotokana ny talata lasa teo. Renim-pianakaviana no nokapain’ireo jiolahy ny famaky.  Toerana anisan’ny anjakan’ny vono olona sy vaky trano raha iny

Lire la suite

ombre