Vous êtes ici :

Jeudi 15 Novembre 2018

ombre

Salim Ismaïl – Le développement par la valorisation des ressources humaines

Visionnaire, le Président Directeur Général du groupe Socota met au cœur du développement de son entreprise les ressources humaines. Pionnier de l’industrie à Madagascar, il apporte non seulement son soutien aux personnels et les membres de leur famille, mais aussi à la population de la région d’implantation de son usine, celle de Vakinankaratra.  Le groupe Socota a financé le voyage, hébergement et restauration des médecins de Mercy Ships à Antsirabe pour l’auscultation des personnes qui peuvent être opérés à Toamasina et aussi le frais de transport et la restauration de celles-ci lors de leur déplacement aller-retour Antsirabe-Toamasina. Socota Antsirabe compte 7000 employés et a une croissance de 15% par an.

Les ressources humaines sont les capitales d’une entreprise. « La réussite c’est dans la gestion des ressources humaines. Nous sommes très attentifs à nos collaborateurs mais en contrepartie, nous sommes aussi stricts sur le travail ». Ces propos sont de  Salim Ismaïl Président Directeur du groupe Socota.  Pour le bien-être de ses employés et de leur famille, le groupe a énormément investi. « L’entreprise dépense près de 20% de la masse salariale dans le Rse ou Responsabilité sociétale de l’entreprise. Avec 7.000 employés, vous imaginez l’importance de cette masse salariale et les investissements dans le Rse », explique Véronique Auger, Ceo Textile and Clothing Division de Socota. Le groupe met de l’importance sur l’éducation, la formation et la santé.

 

Santé

Pour ce dernier volet, le groupe figure parmi les fondateurs du Smia ou Service médical inter entreprises d’Antsirabe et continue d’appuyer ce service médical. Le Smia est le centre médical de l’usine et dispose d’un service d’imagerie médicale qui comprend la radiographie numérique, E.C.G., Echographie ainsi qu’une radiologie. C’est le seul service qui a un service radiologie numérique donnant des images nettes. Le service  fait aussi des analyses bactériologiques, médicales et alimentaires. Outre le service P.M.I (Protection Maternelle et Infantile) qui s’occupe de la mère et de l’enfant, prodiguant des conseils, la planification familiale, des vaccinations et suivi post-natal ainsi que les consultations prénatales, Smia dispose de trois cabinets dentaires, bien équipés. Pour mesures d’hygiène, les médecins dentistes portent des gants et des masques. Tout matériel utilisé est stérilisé à la poupinelle avec des produits spécialisés. Le Smia compte un  service O.R.L., Oto-rhino-laryngologie, spécialisé dans la santé des yeux et du larynx et a aussi mis en place un service des urgences, ouvert jour et nuit, 7 jours sur 7, 24 heures sur 24, pour les employés travaillant en dehors des horaires d’ouverture. Il est à mentionner que l’utilisation des  appareils du  Smia est exempte de tout paiement pour les adhérents. La pharmacie est bien fournie, comptant 3 mois de stocks pour éviter les ruptures.

 

Education

Le groupe investit aussi dans l’éducation des enfants. En effet, les enfants des employés de 5 à 6 ans peuvent suivre des cours de français dispensés par l’Alliance française d’Antsirabe les mercredis et samedis. Lors de la première session, près de 180 enfants ont pu suivre ces cours. Ceux de 7 à 8 ans bénéficient des formations en nouvelle technologie avec Microsoft.  Les enfants de 9 à 10 ans peuvent suivre des cours d’anglais dispensés par l’Ecole norvégienne « Lovasoa ». A chaque session, près de 120 enfants bénéficient de ces cours. « Le français figure parmi les langues officielles du pays. L’anglais est incontournable si l’on veut aller plus loin. Le Tic est aussi un élément indispensable dans la vie professionnelle. C’est pour ces raisons que nous avons mis en place ces cours pour les enfants de nos employés. Les enfants sont le bâtisseur  de l’avenir du pays. Pour qu’ils aient un meilleur avenir, il faut leur apprendre aussi les langues », explique Fabrice Bertin, Directeur des ressources humaines de Socota.  A part les salles de classe, le groupe a mis à la disposition de ces enfants celles  avec des livres pour enfants et des films à visionner.

L’appui en matière d’éducation et formation du groupe continue au niveau de l’université. Socota a financé la construction du 3ème bâtiment de l’Université annexe à Antsirabe. Le groupe donnera des stages aux 24 étudiants en filière textile et va dispenser aussi des cours sur la filière.

En partenariat avec l’Université et des experts, le groupe met à la disposition de ses employés des formations continues.

« 58 modules de formation sont proposés en collaboration avec des Universités de renom au Canada ou de Harvard. Les employés pourront suivre des formations de 350 heures en anglais ou en français.  En 2015, nous avons donné plus de 15.000 heures de formation. Cette année, nous tablerons pour une formation de plus de 20.000 heures », développe Fabrice Bertin. « En 2017, nous prévoyons de valoriser les acquis en entreprise et leur donner une qualification validée par le ministère de l’Emploi », rajoute notre interlocuteur.

 

Cantine et repas équilibré

Le groupe a mis en place des cantines au sein de l’usine. « Nous distribuons gratuitement des repas équilibrés à nos employés. Nous veillerons qu’à chaque repas, un employé reçoit 500g de riz, 120g de viande, 80g de bouillon, un fruit de saison et un yaourt », dixit Fabrice Bertin. Pour la santé des employés, des échantillons des repas sont envoyés périodiquement pour analyse au Smia et à l’Institut Pasteur de Madagascar.

Socota a aussi mis en place des salles d’allaitement, des terrains de sport (volley, foot, tennis, …), des espaces de verdure, des salles de toilettes, des postes de secours, des pompiers, … pour ses employés. La société réduit aussi  le temps de travail des femmes enceintes et celles qui ont des enfants en bas âge.

 

Soutien à la population de Vakinankaratra

A part la création d’emplois, la participation à la réhabilitation de l’aérodrome d’Antsirabe et aussi les différentes actions déjà menées par le groupe, Socota va permettre à une centaine de personnes de la Région Vakinankaratra de retrouver la santé et le sourire grâce à leur opération à l’hôpital bateau Mercy Ships. En effet, Socota a pris en charge le déplacement, l’hébergement et la restauration des médecins de Mercy Ships pour la consultation des malades à Antsirabe. Sur  2300 personnes venues à la consultation, 150 ont été sélectionnées. Le groupe a pris en charge le transport des malades vers Toamasina et le retour à Antsirabe ainsi que leurs repas au cours du voyage. La 5ème vague est partie samedi dernier. La 6ème et dernière vague partiront bientôt.

 

FR

image

Misalovana ny andraikitry ny hafa

Anisan’ny fositra tsy mampandroso ny firenena ny fisian’ny sokajin’olona misalovana ny andraikitry ny hafa. Hita misongadina izany eo amin’ny sehatra rehetra. Ny fampahalalam-baovao no anisan’ny lasibatra voalohany amin’izany. Te ho

Lire la suite

image

Mais avant tout ça ?

La découverte d'un nouveau système planétaire par la Nasa fascine le monde scientifique. Sept exoplanètes de taille comparable à la Terre tournent autour d'une petite étoile à près de 40

Lire la suite

image

Fanafihana tao Antanety - Vely famaky no nahazo ilay renim-pianakaviana

Nisehoana fanafihana mahatsiravina tao amin’ny fokontany Antanety ao amin’ny kaominina Ampanotokana ny talata lasa teo. Renim-pianakaviana no nokapain’ireo jiolahy ny famaky.  Toerana anisan’ny anjakan’ny vono olona sy vaky trano raha iny

Lire la suite

ombre