Vous êtes ici :

Jeudi 29 Juin 2017

ombre

Couleurs malgaches – Les hommes et l’environnement

L’association Hetsika « accueil, arts et culture de Madagascar », présente la troisième édition du festival Couleurs Malgaches depuis le 26 juin au 13 juillet 2013 à Nantes. Une manifestation culturelle et festive, articulée autour du thème  « les hommes et l’environnement ». « Dans un monde où la préservation de l’environnement est devenue un enjeu primordial, il nous semblait important d’aborder le rapport de l’homme avec celui-ci, unique au monde par sa biodiversité et son fort taux d’endémie à Madagascar », selon les dires des organisateurs. Pour l’inauguration, du flash mob et déambulation chantée vers Cosmopolis ont été au menu.  A cette occasion, Holy Razafindrazaka, la fondatrice et présidente du Centre d’éducation musicale Laka à Antananarivo. Soprane malgache formée au Mozarteum de  Salzbourg, puis au Conservatoire Francis Poulenc à Paris où elle a obtenu son diplôme de chant, histoire de la musique et direction de chœur. Elle est à l’initiative du projet d’opéra « Carmen à Madagascar » avec le soutien de l’association Hetsika .D-Lain « La voix de l’Afrique », Berikely, DéDésse, Kazy (BI.BA), Ritz’A Solo, Rapasy, pour faire découvrir les instruments de musique du pays, Cyrille,…  ont fait le voyage pour nous faire découvrir l’île rouge authentiquement. Il est à noter que Rapasy (Jean-Bernard Pascal Rajerison) est un facteur d’instruments de musique autodidacte et vit à Madagascar. Il ne se contente pas de réaliser des reproductions, il cherche surtout à innover. Plusieurs manifestations sont à l’affiche pour cette édition dont découverte de Madagascar en chantant, un  master class de chant. Pour le 12 juillet prochain, les secrets des huiles essentielles de la Grande île sont au menu lors de deux ateliers d’initiation proposés par Didier sous le thème cuisine aux huiles essentielles et les huiles essentielles au quotidien. Pour la soirée, Cyrille Cornu racontera l’histoire et le devenir des baobabs, le pays qui abrite la plus grande variété au monde de ces arbres mythiques, menacés par la déforestation « Baobabs, grands corps fragiles ». Ce dernier est un enseignant-chercheur à la CIRAD et travaille depuis deux ans à Madagascar en menant des recherches sur la biogéographie et l’écologie du genre Adansonia (baobabs).

Recueillis par Nirina Rasoanaivo

image

Misalovana ny andraikitry ny hafa

Anisan’ny fositra tsy mampandroso ny firenena ny fisian’ny sokajin’olona misalovana ny andraikitry ny hafa. Hita misongadina izany eo amin’ny sehatra rehetra. Ny fampahalalam-baovao no anisan’ny lasibatra voalohany amin’izany. Te ho

Lire la suite

image

Mais avant tout ça ?

La découverte d'un nouveau système planétaire par la Nasa fascine le monde scientifique. Sept exoplanètes de taille comparable à la Terre tournent autour d'une petite étoile à près de 40

Lire la suite

image

Fanafihana tao Antanety - Vely famaky no nahazo ilay renim-pianakaviana

Nisehoana fanafihana mahatsiravina tao amin’ny fokontany Antanety ao amin’ny kaominina Ampanotokana ny talata lasa teo. Renim-pianakaviana no nokapain’ireo jiolahy ny famaky.  Toerana anisan’ny anjakan’ny vono olona sy vaky trano raha iny

Lire la suite

ombre