Vous êtes ici :

Samedi 29 Avril 2017

ombre

Affaire Maroantsetra – Tirs groupés sur Besoa Eric !

Retournement de situation sur l’affaire de Maroantsetra où les notables ainsi que les autorités commencent à comprendre les manœuvres de l’opérateur plaignant. Pour ces derniers, Mahavita Rodrigue a bel et bien honoré ses commandes et a effectué la livraison de 5 tonnes de vanille en 2015. Du coup, le méchant est tout désigné !

Les langues se délient à Maroantsetra et on parle d’un bateau appartenant à l’opérateur Besoa Eric qui aurait servi à transporter du bois de rose. Rappelons qu’une loi interdit tout transport et tout déplacement de ce bois précieux et si le cas est vérifié, le moyen de transport doit être saisi et l’affaire est pénale. En tout cas, les autorités et les notables de cette ville sont convaincus que l’autre opérateur Mahavita Rodrigue est de bonne foi. Effectivement, ces derniers ont épluché les dossiers dont le compte bancaire du deuxième opérateur en question sur les différends qui l’oppose à Besoa Eric. Ils ont ainsi constaté que la livraison de 5 tonnes de vanille a été réellement réalisée en 2015 alors qu’aucun autre versement, outre les 1,3 milliard d’ariary, n’a eu lieu. Cette somme correspond à celle avancée par Besoa Eric justement pour l’achat de vanille. L’ancien maire d’Anjahana est actuellement accusé de non-remboursement de prêt entre particuliers, à savoir avec son ancien patron, Eric Besoa, qui lui aussi travaille dans la même filière, et pour émission de chèque sans provision d’un peu moins de 900 millions d’ariary.

 

Une délégation

Selon l’avocat de Mahavita Rodrigue, c’est une pratique courante entre opérateurs, notamment quand l’un avance des fonds pour l’achat de vanille. Et justement, l’ancien maire a bel et bien honoré les commandes mais par contre, on ne lui aurait pas retourné son chèque et a même été déclaré perdu, selon toujours l’avocat de Mahavita Rodrigue.

Ainsi, les « Sojabe » et « olo-maventy » de cette ville de Maroantsetra ont décidé d’envoyer une délégation formée de 4 personnes pour soutenir Mahavita Rodrigue mais surtout pour apporter de plus amples explications aux autorités judiciaires de Toamasina. Pour ces notables, Mahavita Rodrigue n’est que la énième victime d’Eric Besoa puisque d’autres opérateurs « maventy » de Maroa, dont les dénommés Andry et Clovis, croupissent actuellement à la prison d’Ambalatavoahangy. Ces derniers auraient eu, eux aussi, des différends avec Eric Besoa, selon les mêmes « Sojabe ».  Voilà donc un nouveau développement inattendu dans cette affaire de Maroantsetra et on comprend mieux le mouvement de la population le jour où l’ancien maire, Mahavita Rodrigue, a été arrêté la première fois par la police.

Ariane Valéry

image

Misalovana ny andraikitry ny hafa

Anisan’ny fositra tsy mampandroso ny firenena ny fisian’ny sokajin’olona misalovana ny andraikitry ny hafa. Hita misongadina izany eo amin’ny sehatra rehetra. Ny fampahalalam-baovao no anisan’ny lasibatra voalohany amin’izany. Te ho

Lire la suite

image

Mais avant tout ça ?

La découverte d'un nouveau système planétaire par la Nasa fascine le monde scientifique. Sept exoplanètes de taille comparable à la Terre tournent autour d'une petite étoile à près de 40

Lire la suite

image

Fanafihana tao Antanety - Vely famaky no nahazo ilay renim-pianakaviana

Nisehoana fanafihana mahatsiravina tao amin’ny fokontany Antanety ao amin’ny kaominina Ampanotokana ny talata lasa teo. Renim-pianakaviana no nokapain’ireo jiolahy ny famaky.  Toerana anisan’ny anjakan’ny vono olona sy vaky trano raha iny

Lire la suite

ombre