Vous êtes ici :

Mardi 24 Janvier 2017

ombre

Augustin Andriamananoro – Les 48h de garde-à-vue sont dépassées !

Arrêté dans l’après-midi de samedi dernier, cela fera ce jour plus de 48h que l’ancien ministre est détenu à la gendarmerie de Miarinarivo alors que certaines voix ont annoncé son déferrement hier. De très fortes rumeurs ont parlé hier de la probabilité de sa mise en détention préventive !

Cela fait donc plus de deux jours aujourd’hui que l’ancien ministre des postes et des télécommunications durant la dernière transition est détenu à la gendarmerie de Miarinarivo, une ville qui se trouve à un peu plus de 100 km à l’ouest de la Capitale. Selon le Général Rakotomahanina Florens qui a essayé de justifier une arrestation durant l’enterrement de la belle-mère du concerné, quatre chefs d’inculpation pèsent sur ce numéro trois de la plateforme politique Mapar. Avant-hier, on a annoncé le déferrement d’Augustin Andriamananoro au Parquet d’Antananarivo mais à l’heure où nous mettons sous presse, ce ne fut pas encore le cas. Et évidemment, la toile s’est enflammée dès la connaissance de cette affaire dont l’arrestation à Itaosy a été intégralement diffusée par la station Viva dans son journal télévisé du samedi soir dernier. Au milieu de la matinée d’hier lundi, une nouvelle publication a été lancée par des mains invisibles et a très vite fait le tour du monde, comme d’habitude. Il s’agit de la forte probabilité de la mise sous mandat de dépôt de l’ancien ministre mais pas n’importe où : à la maison de force de Tsiafahy !

Forte mobilisation
Du coup, beaucoup se sont rappelés des années noires du régime de Marc Ravalomanana où on inventait des dossiers compromettants pour les opposants, suivis systématiquement d’une détention préventive dans cette sinistre prison du sud d’Antananarivo.
En tout cas, Augustin Andriamananoro sera sûrement présenté au parquet d’Antananarivo ce jour et le Tribunal d’Anosy sera bien protégé par les hommes du Général Florens Rakotomahanina. Les automobilistes sont ainsi avertis que comme hier, la circulation dans et autour de ce quartier administratif sera difficile, voire même impossible durant toute la journée. D’un autre côté, on constate une forte mobilisation de la plateforme politique Mapar ainsi que d’autres partis qui n’ont cessé depuis samedi de dénoncer l’arrestation arbitraire dont l’ancien ministre a été la cible. Les condamnations pleuvent de partout et la dernière en date est celle du général Ramakavelo Désiré, ancien ministre durant l’autre transition de la Haute autorité de l’Etat de Zafy Albert en 1991. Les observateurs s’attendent ainsi à ce que pour une fois dans l’histoire de ce pays, la trêve des fêtes de fin d’année ne soit pas respectée.

J.L.R

image

Mirehitra ny firenena

Mahamay ara-bakiteny ny raharaham-pirenena sy ny fiainam-bahoaka raha ny zava-nitranga tamin’iny herinandro iny no jerena. Lasibatry ny haintany ny afovoan-tany ary efa nahiana ny tsy fisian’ny rano fisotro. May ny

Lire la suite

image

C’est TOI qui décide !!!

L’essence même d’un régime politique réside dans sa faculté de prendre des décisions qui seraient bénéfiques avant tout pour un peuple, celui qui l’a porté au pouvoir. Il est à

Lire la suite

image

Antohomadinika – 67ha - Jiolahy manafika mpivaro-boanjo sy mpivarotra enta-madinika !

Faritra anisan’ny azo atao hoe mena amin’ny tsy fandriam-pahalemana ny eny amin’iny Antohomadinika sy ny manodidina azy iny, manomboka eny amin’i 67ha  mipaka hatrany Andavamamba. Na amin’ny alina mantsy na

Lire la suite

ombre