Vous êtes ici :

Lundi 20 Février 2017

ombre

Le même refrain

Malgré un discours particulièrement adressé à ses adversaires politiques du moment, ponctué de tacles et de piques en tout genre, certaines choses ont quand même pu être retenues de l’allocution du président de la République malgache lors de la présentation des vœux des corps constitués vendredi dernier à Iavoloha. Ce n’est pas tant que ces quelques mots hors contexte, vu que la ligne directrice du discours était l’attaque de ceux qui ne partagent pas son chemin, ont interpellé l’auditoire. Mais en grande partie, il s’agissait d’un refrain déjà connu et des invités et de la population malgache entière. Depuis les élections présidentielles de 2014 et son premier discours de présentation de vœux en 2015, le président de la République n’a pas vraiment changé de discours, entamant à chaque fois le même refrain. Et ce, prouvé après deux répétitions car il ne fallait pas trop s’avancer en 2016. Une fois n’est pas coutume dit-on, de ce fait, il fallait réellement attendre celui de 2017 pour se prononcer sur les allocutions du chef de l’Etat. La cérémonie de vendredi s’étant « bien déroulée » avait fait savoir ironiquement l’ancien président Marc Ravalomanana, le week-end de réflexion passé pour la masse populaire, il est important en ce début de semaine de soulever cette répétition. Car l’année entière en dépend, et l’avenir du pays également.

Le président de la République Hery Rajaonarimampianina avait souligné que 2017 sera une année de dur labeur. « Toutes les conditions sont réunies pour permettre une relance économique du pays », a-t-il tenu à préciser. Avant cette affirmation, ce dernier avait procéder à un petit rappel en ces termes : « il y a un an nous sortions d’une année, 2015, pleine d’épreuves dues à une certaine instabilité politique. Je peux dire que nous en sommes sortis(…) ». Malheureusement, bon nombre de citoyens ne partagent pas le même avis du fait que depuis 2015, la situation malgache n’a cessé de se dégrader. Pour la cérémonie de présentation de vœux de l’année 2015, il avait déjà été dit dans le discours présidentiel que « 2014 nous a vu batailler pour poser les fondations nécessaires pour avancer dans les travaux de construction et développement du pays (…). La construction de ces fondations continue et 2015 sera l’année de l’édification des piliers des travaux de développement ». A croire qu’à chaque début d’année, à la tête de l’Etat, on se plaît à dire que les conditions sont réunies pour que la population malgache puisse enfin voir son rêve de développement devenir réalité. Hormis l’entrée en matière, le contenu est également resté le même depuis ces années. A l’annonce du petit pourcentage de hausse du salaire des fonctionnaires, le syndicat Fiaraha-mientan’ny mpiasam-panjakana malagasy (F3M) a fait remarquer une courbe décroissante de la hausse de salaire accordée aux fonctionnaires depuis le régime Rajaonarimampianina. En effet, en 2015, on avait eu droit à 7,5% de hausse, puis 7,05% en 2016 et arrivé en 2017, les fonctionnaires n’ont plus eu droit qu’à 7%. Pourtant, ce que réclame réellement le syndicat, c’est la révision de la grille indiciaire des salaires et de la valeur du point d’indice sans plus. Un autre fait repris de l’année précédente sans pour autant déplaire, le délai de gratuité de mutation par décès est prolongé jusqu’au 30 juin 2017. Un délai déjà prolongé de six mois par le président de la République lors de la célébration de la fête nationale l’an dernier. On imagine aisément cette prolongation aller jusqu’à la fin du mandat du régime actuel. Et bien évidemment, pour un vrai bon discours politicien, il fallait parler de ces petites réalisations faites et à faire à savoir, la réhabilitation et la construction de routes, d’infrastructures en tout genre dont le pays a besoin.

Si l’on s’en tient à ce discours de début d’année du chef de l’exécutif, l’année qui vient ne s’annonce guère différente pour les malgaches. L’on s’attend, en effet, aux mêmes choses que l’année précédente hormis les deux sommets qui  font la fierté des tenants du pouvoir pour le compte de 2016. Il faudra se préparer dès maintenant car en ce qui concerne la vie du pays, elle repose sur un même refrain qui ne se vend déjà plus. Rebelote chers amis.

Ny Aina Rahaga

image

Be tetika fa kely lalana

Iza avy no efa nandeha tamin’ilay fiarabe vaovao mahazaka olona 49 ? Raha ny tokony ho izy mantsy dia efa niasa nanomboka tamin’ny fotoana nampisehoana azy ireny fitaovam-pitaterana ireny. Toy

Lire la suite

image

Aux grands maux…

Bon nombre d’entre nous veulent faire ces choses qui font que le visage du pays change. Ces initiatives que l’on pourrait acclamer et applaudir tant elles auraient eu des impacts

Lire la suite

image

Antsirabe - Lehilahy maty nilatsahan’ny andrin-jiro

Nandravarava ny rivotra sy ny rotsak’orana tao Antsirabe. Andrin-jiro efa mitondra herinaratra manana tanjaka hatrany amin’ny 20 000W no nianjera. Vokany, olona iray no maty nianjeran’ny iray tamin’ireo fitaovan’ny Jirama ireo

Lire la suite

ombre