Vous êtes ici :

Lundi 20 Février 2017

ombre

Artpreneur Mada – Pour la promotion du talent des danseurs

Chaque année, plusieurs formations de danse se créent un peu partout dans la Grande île, surtout dans la capitale. Au départ, la plupart de ces groupes ne sont même pas connus du grand public, voire des passionnés de cet art. C’est justement pour promouvoir les jeunes danseurs  ainsi que les activités artistiques de Madagascar que l’association Danceteam a mis en place un projet dénommé « Artpreneur Mada ». La danse urbaine et afro-contemporaine est une discipline artistique vivante et en vogue à Madagascar. C’est une activité très pratiquée par les jeunes citadins de 16 à 28 ans.  Durant le festival de danse urbaine et contemporaine « Battle for Peace Ambony Ambany » en février 2015 et au même mois en 2016 », l’association Danceteam  Madagascar a recensé environ 300 participants venus des quatre coins de la Grande île. Cet évènement a permis à ce groupement de connaitre l’effectif, le talent et les problèmes des jeunes danseurs malagasy. En effet, malgré leur savoir-faire, les groupes de danse malagasy restent moins visibles sur la scène internationale. Les troupes de danse actuelles se contentent d’imiter des pas ou des mouvements qu’ils ont visualisés sur des vidéos sur internet ou lors de démonstrations et shows chorégraphiques.

Des formations et projets artistiques

L’absence de créativité et d’originalité est donc fortement constatée au niveau de ces danseurs si bien qu’ils n’arrivent pas à séduire les programmateurs culturels et les scènes internationales. Par le biais de ce projet, l’association voudrait ainsi promouvoir les talents des jeunes danseurs malagasy en danse urbaine et afro-contemporaine. Le projet vise à développer leur talent en danse de façon à ce qu’ils  puissent concourir sur le plan international. Ainsi, la présélection des groupes se fera jusqu’au 15 janvier et chaque groupe devra être composé de deux à sept personnes, et doit présenter une pièce chorégraphique de 5mn à expression libre c’est-à-dire avec ou sans thème et musique. Les candidats sélectionnés suivront des formations assurées par des chorégraphes de renom du 8 au 28 février. Après quoi, chaque groupe montera une pièce artistique respectant les normes techniques, mais doit aussi concevoir un projet artistique axé sur la danse et le contexte socio-culturel de leurs villes respectives. Les trois meilleurs crew recevront une somme de 6 millions d’ariary en guise de prix. Par ailleurs, L’association Danceteam Madagascar voudrait profiter de ce projet lauréat pour initier les jeunes danseurs à l’entreprenariat culturel. Grâce à cette initiation à l’entreprenariat, les jeunes ne verront plus la danse comme un simple loisir mais une activité susceptible de générer des revenus.

T.A.

image

Be tetika fa kely lalana

Iza avy no efa nandeha tamin’ilay fiarabe vaovao mahazaka olona 49 ? Raha ny tokony ho izy mantsy dia efa niasa nanomboka tamin’ny fotoana nampisehoana azy ireny fitaovam-pitaterana ireny. Toy

Lire la suite

image

Aux grands maux…

Bon nombre d’entre nous veulent faire ces choses qui font que le visage du pays change. Ces initiatives que l’on pourrait acclamer et applaudir tant elles auraient eu des impacts

Lire la suite

image

Antsirabe - Lehilahy maty nilatsahan’ny andrin-jiro

Nandravarava ny rivotra sy ny rotsak’orana tao Antsirabe. Andrin-jiro efa mitondra herinaratra manana tanjaka hatrany amin’ny 20 000W no nianjera. Vokany, olona iray no maty nianjeran’ny iray tamin’ireo fitaovan’ny Jirama ireo

Lire la suite

ombre