Vous êtes ici :

Jeudi 19 Octobre 2017

ombre

Artpreneur Mada – Pour la promotion du talent des danseurs

Chaque année, plusieurs formations de danse se créent un peu partout dans la Grande île, surtout dans la capitale. Au départ, la plupart de ces groupes ne sont même pas connus du grand public, voire des passionnés de cet art. C’est justement pour promouvoir les jeunes danseurs  ainsi que les activités artistiques de Madagascar que l’association Danceteam a mis en place un projet dénommé « Artpreneur Mada ». La danse urbaine et afro-contemporaine est une discipline artistique vivante et en vogue à Madagascar. C’est une activité très pratiquée par les jeunes citadins de 16 à 28 ans.  Durant le festival de danse urbaine et contemporaine « Battle for Peace Ambony Ambany » en février 2015 et au même mois en 2016 », l’association Danceteam  Madagascar a recensé environ 300 participants venus des quatre coins de la Grande île. Cet évènement a permis à ce groupement de connaitre l’effectif, le talent et les problèmes des jeunes danseurs malagasy. En effet, malgré leur savoir-faire, les groupes de danse malagasy restent moins visibles sur la scène internationale. Les troupes de danse actuelles se contentent d’imiter des pas ou des mouvements qu’ils ont visualisés sur des vidéos sur internet ou lors de démonstrations et shows chorégraphiques.

Des formations et projets artistiques

L’absence de créativité et d’originalité est donc fortement constatée au niveau de ces danseurs si bien qu’ils n’arrivent pas à séduire les programmateurs culturels et les scènes internationales. Par le biais de ce projet, l’association voudrait ainsi promouvoir les talents des jeunes danseurs malagasy en danse urbaine et afro-contemporaine. Le projet vise à développer leur talent en danse de façon à ce qu’ils  puissent concourir sur le plan international. Ainsi, la présélection des groupes se fera jusqu’au 15 janvier et chaque groupe devra être composé de deux à sept personnes, et doit présenter une pièce chorégraphique de 5mn à expression libre c’est-à-dire avec ou sans thème et musique. Les candidats sélectionnés suivront des formations assurées par des chorégraphes de renom du 8 au 28 février. Après quoi, chaque groupe montera une pièce artistique respectant les normes techniques, mais doit aussi concevoir un projet artistique axé sur la danse et le contexte socio-culturel de leurs villes respectives. Les trois meilleurs crew recevront une somme de 6 millions d’ariary en guise de prix. Par ailleurs, L’association Danceteam Madagascar voudrait profiter de ce projet lauréat pour initier les jeunes danseurs à l’entreprenariat culturel. Grâce à cette initiation à l’entreprenariat, les jeunes ne verront plus la danse comme un simple loisir mais une activité susceptible de générer des revenus.

T.A.

image

Misalovana ny andraikitry ny hafa

Anisan’ny fositra tsy mampandroso ny firenena ny fisian’ny sokajin’olona misalovana ny andraikitry ny hafa. Hita misongadina izany eo amin’ny sehatra rehetra. Ny fampahalalam-baovao no anisan’ny lasibatra voalohany amin’izany. Te ho

Lire la suite

image

Mais avant tout ça ?

La découverte d'un nouveau système planétaire par la Nasa fascine le monde scientifique. Sept exoplanètes de taille comparable à la Terre tournent autour d'une petite étoile à près de 40

Lire la suite

image

Fanafihana tao Antanety - Vely famaky no nahazo ilay renim-pianakaviana

Nisehoana fanafihana mahatsiravina tao amin’ny fokontany Antanety ao amin’ny kaominina Ampanotokana ny talata lasa teo. Renim-pianakaviana no nokapain’ireo jiolahy ny famaky.  Toerana anisan’ny anjakan’ny vono olona sy vaky trano raha iny

Lire la suite

ombre