Vous êtes ici :

Lundi 20 Février 2017

ombre

Tennis de Table – Deux candidats dénoncent des fraudes

Le tennis de table est également atteint par le virus de la fraude post-électorale. Le scénario est le même que celui que des candidats à l’élection dans le rugby ont dénoncé.  Les membres du comité olympique et présidents des fédérations en exercice ne cessent de faire parler d’eux en voulant dominer le sport à Madagascar. Après le rugby, qui n’a pas encore tenu son élection jusqu’à ce jour, le tennis de table a également fait état de fraudes délibérées. Deux prétendants à la présidence de la fédération, à savoir Jean Chrisostome Andrianirinana, simple joueur, et Habib Jivah Kamel, ancien président (2003-2010), ont dénoncé des coups bas de la part del’actuel dirigeant de la discipline en la personne de Jean Hariley Ambinintsoarivelo. Ce dernier n’est autre que son Dtn durant son mandat.

Les deux candidats accusent Hariley Ambinintsoarivelo de cumul de mandats et de fonctions. Rien ne va dans le tennis de table. Il est le seul membre du comité directeur qui fait tout au sein de la fédération, que ce soit dans  l’organisation de compétitions ou de formations.  Même le Dtn n’a pas ses mots à dire. Par ailleurs, il est à l fois juge et partie dans les différentes élections  régionales du tennis de table. Le président de la Fmtt a recours à Facebook pour tout communiqué officiel sur les dates des élections et les convocations.

Ingérence du Com

Ils reprochent également au président de fouler le statut de la Fmtt. Et pour cause, le nouveau président de la section Avaradrano n’est autre qu’un collaborateur de ce dirigeant en exercice. Pourtant ce nouveau président est un joueur licencié au sein de la section Tana ville. En effet, il a une double casquette. En parlant de section, l’élection pour Tana ville a eu lieu samedi dernier mais les résultats ont été annulés. Sur neuf clubs, huit ont eu leur certificat de conformité alors que, pendant la saison dernière, un seul était en  activité. Ainsi, le vote sera reporté au 28 janvier prochain. Ce qui veut dire que Tana ville ne participera pas à l’élection de la ligue régionale d’Analamanga, prévue se tenir ce jour à  16h au siège du Comité olympique malgache (com) à Ivandry. Mais cette situation est interprétée comme une ingérence, bien au-delà de l’acceptable, commise par le COM. En effet, Tana ville regroupe les 80% des élites et des joueurs de  tennis de table malgaches.

Les deux candidats réclament ainsi  le report de l’élection de la fédération, prévue le 14 janvier 2017 à une date ultérieur. Cela, parce qu’ils n’étaient même pas au courant de la tenue des élections que la Fmtt a organisées dans les cinq ligues régionales, à savoir, Amoron’i Mania, Haute Matsiatra, Atsinanana, Vakinankaratra et Alaotra Mangoro. Ils ont déjà envoyé une lettre de doléance au ministère de tutelle et au président de la fédération.

Elias Fanomezantsoa

image

Be tetika fa kely lalana

Iza avy no efa nandeha tamin’ilay fiarabe vaovao mahazaka olona 49 ? Raha ny tokony ho izy mantsy dia efa niasa nanomboka tamin’ny fotoana nampisehoana azy ireny fitaovam-pitaterana ireny. Toy

Lire la suite

image

Aux grands maux…

Bon nombre d’entre nous veulent faire ces choses qui font que le visage du pays change. Ces initiatives que l’on pourrait acclamer et applaudir tant elles auraient eu des impacts

Lire la suite

image

Antsirabe - Lehilahy maty nilatsahan’ny andrin-jiro

Nandravarava ny rivotra sy ny rotsak’orana tao Antsirabe. Andrin-jiro efa mitondra herinaratra manana tanjaka hatrany amin’ny 20 000W no nianjera. Vokany, olona iray no maty nianjeran’ny iray tamin’ireo fitaovan’ny Jirama ireo

Lire la suite

ombre