Vous êtes ici :

Vendredi 14 Décembre 2018

ombre

Affaire de meurtre d’une fille de 18 ans – Vangandraino devient une ville morte !

Dans la deuxième grande ville de l’Atsimo Atsinanana, toutes les boutiques ont fermé leurs portes et les salles de classe sont désertées. Les habitants de 3 communes environnantes de la ville de Vangaindrano ainsi que la population de cette dernière sont dans les rues dans l’attente de la suite de l’évènement tandis que des éléments de la Fign de Tanà ainsi que des forces de l’ordre venant de Manakara, de Mananjary et de Fianarantsoa sont sur les lieux.

A l’heure où nous mettons sous presse, les présumés coupables du meurtre de la lycéenne de 18 ans venant de la petite commune de Lopary – à 16 km de Vangaindrano – sont toujours dans les locaux de la gendarmerie. Une opération visant à évacuer les suspects vers le chef-lieu de la région Atsimo Atsinanana, Farafangana, serait prévue et des éléments super-entraînés de la Force d’intervention de la gendarmerie nationale (Fign) de Fort-Duschesne ont été dépêchés à Vangandraino. Ces derniers ont été renforcés par d’autres gendarmes venant de Mananjary et de Fianarantsoa ainsi que des militaires et des policiers. Une première échauffourée a eu déjà lieu avec des tirs en l’air et des jets de grenade lacrymogène lorsque les forces de l’ordre ont voulu dégager les alentours de la compagnie territoriale de la gendarmerie locale.

Saccage
C’était dans la soirée du lundi 16 janvier dernier. Le lendemain, la population de la commune de Lopary a érigé un barrage sur la route nationale 12 et aucun véhicule n’a pu entrer dans la ville de Vangaindrano, ni en sortir d’ailleurs. Apparemment, les renforts ont contourné l’obstacle puisqu’ils sont dans cette ville, comme nous l’avons spécifié plus haut. Et toujours dans la journée d’avant-hier, l’affaire a failli tourner à l’émeute et au saccage général tandis que des pourparlers engageants les forces de l’ordre, les autorités locales, les notables ainsi qu’une délégation du fokonolona ont eu lieu. Pour hier, tous les commerces, les boutiques, ainsi que les écoles sont fermées mais par contre, tout le monde s’est trouvé dans la principale rue de la ville de Vangaindrano. Il faut savoir que la colère de la population n’est pas encore prête de retomber concernant ce meurtre sauvage et cette dernière exige toujours à ce que la gendarmerie nationale lui remette les suspects.

J.L.R

image

Misalovana ny andraikitry ny hafa

Anisan’ny fositra tsy mampandroso ny firenena ny fisian’ny sokajin’olona misalovana ny andraikitry ny hafa. Hita misongadina izany eo amin’ny sehatra rehetra. Ny fampahalalam-baovao no anisan’ny lasibatra voalohany amin’izany. Te ho

Lire la suite

image

Mais avant tout ça ?

La découverte d'un nouveau système planétaire par la Nasa fascine le monde scientifique. Sept exoplanètes de taille comparable à la Terre tournent autour d'une petite étoile à près de 40

Lire la suite

image

Fanafihana tao Antanety - Vely famaky no nahazo ilay renim-pianakaviana

Nisehoana fanafihana mahatsiravina tao amin’ny fokontany Antanety ao amin’ny kaominina Ampanotokana ny talata lasa teo. Renim-pianakaviana no nokapain’ireo jiolahy ny famaky.  Toerana anisan’ny anjakan’ny vono olona sy vaky trano raha iny

Lire la suite

ombre