Vous êtes ici :

Vendredi 14 Décembre 2018

ombre

Vindicte populaire à Besalampy – 2 morts et le commissariat de police complètement détruit !

Après Vangaindrano, c’est Besalampy et rien que pour ce mois de janvier de la nouvelle année, on ne compte presque plus les cas de vindicte populaire. C’est partout à Madagascar mais pour les deux cas cités, il s’agit aussi d’attaque lancée contre les forces de l’ordre et leurs infrastructures.

Les observateurs estiment qu’une campagne communication de masse destinée à expliquer les lois en vigueur, si phénoménale soit-elle, ne suffise plus à enrayer et plus encore à mettre un terme, et ce, de manière définitive, la justice populaire. Actuellement, et pour un oui ou un non, elle sévit de façon implacable. Et c’est bien dommage de constater que les simples citoyens n’ont plus peur de rien : ni des forces de l’ordre et même si ces derniers sont armés jusqu’aux dents et prêts à tirer sur la foule, ni d’aller en prison. D’ailleurs, beaucoup de malgaches pensent que de nos jours, c’est en taule qu’ils finiront leur vie tôt ou tard pour la simple raison qu’il n’y a plus de Justice dans ce pays. Ou si plutôt mais celle des plus forts, des riches, des voleurs des deniers publics, des trafiquants en tout genre, des autorités et des … étrangers qu’ils ont les yeux bridés ou la peau claire et pourquoi pas d’ici peu, la barbe bien fournie ! Effectivement, les décisions de la Justice essentiellement en faveur de ces groupes de personnes ont définitivement mis un terme à la crédibilité de cette institution aux yeux des 22 millions d’habitants de la Grande île. Tous savent que la corruption et le trafic d’influence sont devenus les mains nourricières à tous les niveaux, et ce, à commencer par ceux qui détiennent la … « clé » des enquêtes préliminaires ! Et les mêmes observateurs estiment que c’est réellement les raisons de la montée de la vindicte populaire partout et pas plus tard qu’avant-hier, à Besalampy. C’est un district « lavitr’andriana » – d’ailleurs, enclavé et personne ne peut en sortir durant la saison de pluie, soit 9 mois sur 12 – où l’on envoie les fonctionnaires les plus « maditra ».

Echec de la négociation

Le mercredi 18 janvier dernier, la police nationale a arrêté un homme suspecté d’homicide et par conséquent, enquêté au commissariat central de Besalampy, dans la région de Melaky. Apprenant la nouvelle, le « fokonolona » des communes périphériques est venu, le lundi 23 janvier 2017, appliquer les résolutions du « dina » ou pacte entre villageois, dont le principe fondamental se résume à « œil pour œil » ! Evidemment, la loi en vigueur dans notre pays dit le contraire mais comme tous les malgaches, personne – enfin presque – ne croit plus à la Justice. Une négociation s’est donc tenue et dirigée par Madame le chef du district accompagnée par certaines autorités locales, avec une délégation du fokonolona et des membres de la famille de la personne tuée. Il en sortait de la réunion que le suspect reste aux mains des autorités judiciaires et tous ceux qui y ont pris part, ont accepté la décision. Mais ce n’était pas le cas du fokonolona en entier et du coup, les jets de pierre ont fusé de partout dont le cible n’est autre que le commissariat de la police. Malgré une tentative de dispersion de la foule qui a lamentablement échoué, ces jets de pierre ont repris, et ce, de manière plus intense. Au final, l’infrastructure est complètement dévastée tandis que les matériels qui s’y sont trouvé, ont été saccagés. Après s’être terré dans une cellule de détention, le suspect a tenté une sortie mais n’a pas fait 30 mètres avant d’être rejoint par le fokonolona. Bien sûr, l’homme a trouvé la mort en l’espace de quelques minutes. Mais une autre personne ayant partagé la même cellule que lui, a aussi subi la colère de la population puisque ce dernier est aussi suspecté d’homicide mais dans une autre affaire. Gravement blessé, il a rendu l’âme le lendemain matin. Bizarrement, aucune habitation ni autre infrastructure publique n’a été touchée et selon nos sources, le calme est maintenant revenu dans cette localité.

Après Vangaindrano et Besalampy, beaucoup posent la même question : A qui le tour ? 

J.L.R

 

image

Misalovana ny andraikitry ny hafa

Anisan’ny fositra tsy mampandroso ny firenena ny fisian’ny sokajin’olona misalovana ny andraikitry ny hafa. Hita misongadina izany eo amin’ny sehatra rehetra. Ny fampahalalam-baovao no anisan’ny lasibatra voalohany amin’izany. Te ho

Lire la suite

image

Mais avant tout ça ?

La découverte d'un nouveau système planétaire par la Nasa fascine le monde scientifique. Sept exoplanètes de taille comparable à la Terre tournent autour d'une petite étoile à près de 40

Lire la suite

image

Fanafihana tao Antanety - Vely famaky no nahazo ilay renim-pianakaviana

Nisehoana fanafihana mahatsiravina tao amin’ny fokontany Antanety ao amin’ny kaominina Ampanotokana ny talata lasa teo. Renim-pianakaviana no nokapain’ireo jiolahy ny famaky.  Toerana anisan’ny anjakan’ny vono olona sy vaky trano raha iny

Lire la suite

ombre