Vous êtes ici :

Vendredi 14 Décembre 2018

ombre

Lalatiana Rakotondrazafy – « On est plus près que jamais de l’explosion sociale! »

La présidente du parti Freedom, et non moins conseillère municipale de la ville d’Antananarivo, décortique la situation actuelle et estime que l’État doit obligatoirement prendre ses responsabilités face aux énormes difficultés dans lesquelles se trouve la population. Lalatiana Rakotondrazafy exige la possibilité pour les citoyens de pouvoir s’exprimer à haute voix sans menace de gaz lacrymogène à l’horizon.

 

La situation actuelle à Madagascar se révèle être de plus en plus tragique. La population malgache est sur les nerfs et est particulièrement irritée de tous ces drames qui s’abattent sur elle. La recrudescence des bandits sème la panique chaque jour dans plusieurs régions de l’île mais aussi dans les ruelles des quartiers d’Antananarivo si le phénomène du délestage s’empire malgré la promesse des responsables d’un retour à la normale dans un délai à court terme. Le manque d’eau frappe tous les foyers, et ce, sans compter de l’inflation généralisée : les prix du riz, de l’essence ainsi que du frais de transport des taxi-be ont tous connu une hausse vertigineuse et  rendent la vie des Malgaches encore plus misérable qu’elle ne l’est déjà. Tout cela en l’espace de seulement quelques semaines. Et malgré tout ça, la population malgache reste dans son coin et n’ose exprimer tout haut le fond de sa pensée. Pour la présidente du parti politique Freedom, « on est plus près de l’explosion sociale que jamais ». Et si jamais, cela se reproduira, l’histoire n’est réellement qu’un éternel recommencement.

Sonnettes d’alarme

Lalatiana Rakotondrazafy lance ainsi un message à l’endroit des tenants du pouvoir actuel qui se résume au respect d’un des principes fondamentaux du droit universel des droits de l’homme. « Il faut laisser les gens parler et il faut qu’il y ait des débatsS’exprimer librement, se manifester pour défendre ses idées et ses valeurs ne veulent pas dire tout de suite coup d’État. Si on prend l’exemple des Etats-Unis d’Amérique, on sait que depuis l’arrivée de Donald Trump à la Maison-Blanche, des manifestations publiques se tiennent tous les jours et personne ne parle de renverser le pouvoir en place. Cela devrait aussi être le cas à Madagascar et il faut que les actuels tenants du pouvoir sachent ce qui fait mal à la population. D’ailleurs, il ne faut pas avoir peur de se voir cracher la vérité en pleine face », a-t-elle déclaré hier. D’un autre côté, la présidente du parti Freedom dénonce aussi l’inertie du pouvoir face aux autres maux qui minent la société actuellement. « Pour le même cas du délestage qui ces derniers temps sont devenus presque permanents, la prise de responsabilité de l’Etat n’est nullement constatée. Ce sont plutôt les gens qui accourent de partout pour acheter des panneaux solaires et cela s’est vu aussi avec les problèmes de précipitation du mois de janvier dernier. Effectivement, beaucoup de foyers ont opté pour la construction de puits », a constaté Lalatiana Rakotondrazafy. Pour de nombreux observateurs, cette dernière a bien raison de tirer les sonnettes d’alarme puisqu’on sait qu’une fois le … « lera » arrive, il faut s’attendre à des casses qui évidemment, fera encore projeter le pays dans les ténèbres du sous-développement.

J.L.R – Athanase

image

Misalovana ny andraikitry ny hafa

Anisan’ny fositra tsy mampandroso ny firenena ny fisian’ny sokajin’olona misalovana ny andraikitry ny hafa. Hita misongadina izany eo amin’ny sehatra rehetra. Ny fampahalalam-baovao no anisan’ny lasibatra voalohany amin’izany. Te ho

Lire la suite

image

Mais avant tout ça ?

La découverte d'un nouveau système planétaire par la Nasa fascine le monde scientifique. Sept exoplanètes de taille comparable à la Terre tournent autour d'une petite étoile à près de 40

Lire la suite

image

Fanafihana tao Antanety - Vely famaky no nahazo ilay renim-pianakaviana

Nisehoana fanafihana mahatsiravina tao amin’ny fokontany Antanety ao amin’ny kaominina Ampanotokana ny talata lasa teo. Renim-pianakaviana no nokapain’ireo jiolahy ny famaky.  Toerana anisan’ny anjakan’ny vono olona sy vaky trano raha iny

Lire la suite

ombre