Vous êtes ici :

Vendredi 14 Décembre 2018

ombre

Tourisme durable – Un potentiel encore peu exploité à Madagascar

L’année vient de commencer, mais les grands principes qui rythmeront les activités dans de nombreux domaines sont déjà définis à l’avance. Parmi les secteurs les plus lucratifs dans l’économie figure le tourisme. Il génère des milliards de dollars chaque année. Mais à côté de cela, c’est également un facteur de dégradation de l’environnement. C’est donc dans un contexte de développement économique et de respect de la planète que l’idée du tourisme durable a vu le jour.

2017, année internationale du tourisme durable

Le tourisme responsable, solidaire, équitable ou encore l’écotourisme… le domaine du tourisme durable possède un nombre incalculable de variantes. Le point commun entre toutes ces notions est le respect des principes du développement durable. L’Organisation mondiale du tourisme (OMT) définit le tourisme durable ou responsable comme : Un tourisme qui tient pleinement compte de ses impacts économiques, sociaux et environnementaux actuels et futurs, en répondant aux besoins des visiteurs, des professionnels, de l’environnement et des communautés d’accueil. D’ailleurs, L’organisation des Nations unies a choisi de rendre hommage à la myriade d’entrepreneurs, d’entreprises, d’individus créatifs ainsi qu’aux collectivités en faisant de 2017 l’année internationale du tourisme durable pour le développement. Cela signifie que, tout au long de l’année 2017, des activités et des initiatives impliquant l’ensemble des acteurs du tourisme rendront hommage au pouvoir de transformation de celui-ci pour un monde plus propre et plus vert, plus égalitaire et ne laissant personne de côté.

Des études démontrent qu’un nombre croissant de touristes souhaitent voyager de manière éthique. Le touriste moderne désire offrir quelque chose en retour aux pays et aux collectivités qu’il visite tout en réduisant son impact sur l’environnement. La campagne « Voyager – Profiter – Respecter » en lien avec l’année internationale vise à souligner le rôle des voyageurs dans le potentiel du tourisme tout en évitant les effets néfastes sur l’environnement, les traditions, l’héritage culturel et les communautés autochtones. En effet, le tourisme mondial est une grande industrie. Selon l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), les dépenses touristiques sont passées de 2 milliards de dollars en 1950 à 1,2 billion de dollars en 2015. Le nombre de touristes internationaux a augmenté de manière exponentielle en passant de 25 millions de voyageurs en 1950 à 1,2 milliard en 2015. Le tourisme local est encore plus important : 5 à 6 milliards de personnes partent en vacances dans leur propre pays. D’une façon ou d’une autre, nous sommes tous des touristes. Cela signifie également que le potentiel d’écologisation du tourisme est très important. Néanmoins, le tourisme durable ne représente pour le moment qu’une petite portion de l’industrie mondiale. Selon les estimations, le tourisme génère 5% des émissions de gaz à effet de serre mondiales. Mais d’après l’ONU Environnement, ce pourcentage est plus élevé, 12,5%, si on prend en compte la consommation énergétique des hôtels, le transport des aliments et les produits de toilette.

Hôtel Solidaire Mangily, un modèle à Madagascar

Bien que la Grande île n’ait pas encore totalement adopté les notions qui portent sur ce concept, des opérateurs, ont toutefois prouvé que malgré le climat économique encore instable, l’alternative au développement durable est possible. La réussite de l’hôtel Solidaire Mangily en est la preuve vivante puisque qu’elle bénéficie d’une renommée internationale. Conseillé par les sites de recherche d’établissements hôteliers, Mangily est loin des clichés du tourisme sexuel qui, malheureusement, domine à Madagascar.

C’est un établissement dont l’intégralité des bénéfices profite directement à la population locale, notamment en les investissant dans des projets éducatifs. L’Hôtel Solidaire Mangily est une initiative de l’ONG local Bel Avenir qui œuvre pour l’amélioration de la qualité de vie des enfants du Sud en misant sur l’éducation. L’établissement est également engagé dans une démarche d’écotourisme et de développement durable : toute l’électricité est fournie par des panneaux solaires, avec une politique stricte de gestion des déchets. La mission de l’hôtel est de promouvoir un tourisme responsable qui respecte les cultures locales et l’environnement, et ayant un impact économique sur la communauté d’accueil. En effet, l’Hôtel Solidaire Mangily verse directement ses bénéfices aux projets éducatifs et environnementaux de l’Ong Bel Avenir pour ainsi offrir des vacances utiles et solidaires à ses clients. Il propose un séjour de tourisme solidaire mêlé d’activités touristiques et solidaires. Pour ce faire, l’hôtel solidaire Mangily offre à ses clients la possibilité de communiquer directement avec la population autochtone, et de voir son quotidien. Quelquefois même, les touristes ont la possibilité de partager des moments inédits comme lors de la période de la circoncision.

L’on peut donc imaginer que si un plus grand réseau d’hôtels comme celui-ci était mis en place à Madagascar, de nombreux maux seraient réglés en un rien de temps. Et la mauvaise réputation de l’île va s’estomper rapidement. Mais pour y arriver, le gouvernement devra se réveiller et être conscient du potentiel dont regorge le pays en matière de tourisme, et plus précisément le tourisme durable et responsable.

Recueillis par S.K.

image

Misalovana ny andraikitry ny hafa

Anisan’ny fositra tsy mampandroso ny firenena ny fisian’ny sokajin’olona misalovana ny andraikitry ny hafa. Hita misongadina izany eo amin’ny sehatra rehetra. Ny fampahalalam-baovao no anisan’ny lasibatra voalohany amin’izany. Te ho

Lire la suite

image

Mais avant tout ça ?

La découverte d'un nouveau système planétaire par la Nasa fascine le monde scientifique. Sept exoplanètes de taille comparable à la Terre tournent autour d'une petite étoile à près de 40

Lire la suite

image

Fanafihana tao Antanety - Vely famaky no nahazo ilay renim-pianakaviana

Nisehoana fanafihana mahatsiravina tao amin’ny fokontany Antanety ao amin’ny kaominina Ampanotokana ny talata lasa teo. Renim-pianakaviana no nokapain’ireo jiolahy ny famaky.  Toerana anisan’ny anjakan’ny vono olona sy vaky trano raha iny

Lire la suite

ombre