Vous êtes ici :

Vendredi 14 Décembre 2018

ombre

Hajo Andrianainarivelo – « Le Mmm ne fera jamais partie d’un gouvernement illégal et anticonstitutionnel »

Pour la première grande interview – le dossier politique de Madagascar Matin – de l’année, nous avons comme invité le président du parti Mmm. Un tour d’horizon en cinq questions au cours duquel  l’ancien ministre Hajo Andrianainarivelo n’a pas mâché ses mots.


Madagascar Matin : Monsieur Le président, la Haute Cour Constitutionnelle (Hcc) ne vous a pas accordé le statut de leader de l’opposition à Madagascar dernièrement. Si vous l’étiez devenu, auriez-vous pu rassembler et fédérer les partis politiques qui sont contre le régime actuel ?

Andrianainarivelo Hajo : Le Mmm fait partie de l’Armada, donc des partis politiques représentés officiellement à l’Assemblée nationale. Tous les partis politiques membres de l’Armada sont d’accord avec la démarche du Mmm de représenter l’opposition à l’Assemblée nationale. Nous pensons que sur ce point là,  le Mmm est légitime pour représenter l’opposition parlementaire. Par ailleurs, nous ne fermons pas la porte aux partis politiques qui partagent notre vision sur la situation
actuelle. Je dis bien « qui partagent » notre vision sur la situation actuelle c’est-à-dire le respect de la loi et le respect de la Constitution, car dans le pays,  il y a opposition et opposition.
Certains partis se disent de l’opposition alors que tout le monde  sait qu’ils sont à la solde du régime…On l’a constaté dernièrement… Comme par hasard, dès que le Mmm s’est présenté officiellement comme étant l’opposition parlementaire, certains groupuscules sont apparus…  prétendant être des opposants. Mais comment faire confiance à des soi-disant opposants qui sont les seuls à avoir accès à la Télévision nationale ou à la Radio nationale sans avoir un seul élu…Comment faire confiance également aux éternels opposants qui font de ce statut leur raison de vivre ?  Nous estimons qu’avec les vrais opposants, avec ceux qui partagent notre vision, nous devons nous rassembler et suivre la route qui a été tracée par ceux qui font partie de l’Armada.

M. M. : Au sein de l’Assemblée nationale, certains élus sous la bannière du Mmm sont partis vers d’autres horizons. Pour vous, quelles en sont les raisons ou est-ce peut-être aussi parce que votre parti est infesté de … »nomades » ?
A. H. : Je ne sais pas s’ils sont partis vers d’autres horizons, parce que jusqu’ à preuve du contraire, ils n’ont pas encore démissionné du Mmm et du Vpm/ Mmm. Je pense que c’est la pratique politique à Madagascar qu’il faut revoir… Si les tenants du pouvoir pensent que c’est en usant d’intimidation et en pratiquant  la corruption qu’ils peuvent asseoir leur autorité et leur légitimité, ils se trompent… Certaines personnes, par faiblesse, suivent comme les moutons de Panurge ce mouvement mais
sans être convaincus de ce qu’ils soutiennent… C’est la raison pour laquelle le pays n’a jamais avancé car chaque régime est toujours infesté d’opportunistes. Et les régimes qui pensent gagner l’estime populaire en utilisant l’opportunisme, ne peuvent rien apporter au pays. Nous avons actuellement à Madagascar un régime légal mais pas un régime légitime parce qu’il ne représente pas réellement les gens qui l’ont soutenu et on peut le constater par les résultats de ces 3 dernières années…Ce n’est pas avec cette pratique politique que nous pouvons développer le pays. Et si les juristes ont balisé la pratique politique dans la Constitution, c’est parce qu’il y a eu des antécédents ; et pour éviter que ces antécédents, qui ont été préjudiciables au  pays, ne reviennent, ils ont opté pour ces dispositions dont l’article 72 de la Constitution… Mais bon, la Haute cour Constitutionnelle et le régime en ont profité  et nous voyons aujourd’hui le résultat sur le terrain et dans la vie quotidienne de la nation.

M. M. : La situation socio-économique actuelle est plus que difficile. D’après vous, quelles sont les erreurs -s’ il y en a- qui l’ont provoquée?
A. H. : Une des erreurs, je viens de la dénoncer, a  un rapport à la pratique politique et à la gouvernance elle-même. Les tenants du pouvoir actuels ont pensé qu’en érigeant la traitrise et la corruption comme mode de gouvernance, ils allaient être adoptés par la population…Or, c’est l’inverse qui se produit. Il pense qu’en ayant remporté le suffrage universel, ils sont dépositaires de tout le pouvoir suprême… Comme je l’ai toujours dit, nous avons élu un président de la République et non un monarque et sa cour. Madagascar est dirigé par des opportunistes qui n’ont ni vision ni programme mais qui font tout pour s’accrocher au pouvoir  et c’est normal que le pays sombre dans le marasme. La preuve, en 2016 par exemple, le nombre de créations d’entreprises a diminué à Madagascar, selon les données de l’Instat…C’est la preuve que le régime actuel n’inspire pas confiance… Contrairement à ce qu’il raconte, il repousse… C’est un régime repoussoir d’investissements et si cela continue, le pays ira de mal en pis…Il n’y a  rien à attendre de ce genre de gouvernance.

M. M. : Parlons de vous maintenant, si vous le voulez bien. Êtes-vous candidat à la prochaine élection présidentielle?
A. H. : Le Malagasy Miara-Miainga fait partie de l’Armada et tous les chefs de partis au sein de l’Armada ont été soit des candidats aux élections, soit des candidats potentiels aux prochaines élections. Nous avons conclu un accord politique qui stipule que nous n’allons soutenir qu’un seul candidat aux élections présidentielles et je ne sais pas pour le moment qui sera ce candidat soutenu par tous les partis politiques au sein de l’Armada. Tous le méritent et quand le jour viendra, vous saurez qui l’Armada soutiendra.

M. M. : On parle beaucoup ces derniers temps de la formation prochaine d’un gouvernement d’union nationale. Si cette situation se présente, accepterez-vous ou votre parti d’y participer ?
A. H. : Le Mmm ne participera jamais à un gouvernement illégal et le gouvernement actuel est un gouvernement illégal*** et anticonstitutionnel… Tant que nous ne revenons pas à la légalité constitutionnelle, nous ne participerons pas à un gouvernement qui n’est pas issu de cette légalité constitutionnelle. Nonobstant la décision de la Hcc qui est incapable à ce jour de justifier si les députés qui ont signé la nomination et la présentation du Premier ministre ont bel et bien existé ; et surtout que la loi n’a jamais stipulé que ce sont les députés qui présentent le Premier ministre. Ce sont les partis ou groupes de partis qui le présentent. Donc, nous ne participerons jamais à ce genre de mascarade qui, jusqu’ à maintenant, n’a rien apporté au pays. Nous faisons aussi appel à la communauté internationale de ne pas se rendre complice de l’assassinat de la démocratie à Madagascar, à cause du non-respect des lois et  des droits fondamentaux des Malgaches, que ce soit pour l’opposition ou pour la préservation de l’environnement et des richesses naturelles.

J.L.R

image

Misalovana ny andraikitry ny hafa

Anisan’ny fositra tsy mampandroso ny firenena ny fisian’ny sokajin’olona misalovana ny andraikitry ny hafa. Hita misongadina izany eo amin’ny sehatra rehetra. Ny fampahalalam-baovao no anisan’ny lasibatra voalohany amin’izany. Te ho

Lire la suite

image

Mais avant tout ça ?

La découverte d'un nouveau système planétaire par la Nasa fascine le monde scientifique. Sept exoplanètes de taille comparable à la Terre tournent autour d'une petite étoile à près de 40

Lire la suite

image

Fanafihana tao Antanety - Vely famaky no nahazo ilay renim-pianakaviana

Nisehoana fanafihana mahatsiravina tao amin’ny fokontany Antanety ao amin’ny kaominina Ampanotokana ny talata lasa teo. Renim-pianakaviana no nokapain’ireo jiolahy ny famaky.  Toerana anisan’ny anjakan’ny vono olona sy vaky trano raha iny

Lire la suite

ombre