Vous êtes ici :

Vendredi 14 Décembre 2018

ombre

Mahaleo au Palais des sports – Retrouvailles, gâteau et … trophées !

Carton plein pour Mahaleo au Palais des sports. Le concert s’est déroule sous d’heureux auspices si bien que les retrouvailles fussent nostalgiques et émotifs.

 

La pluie a fait des siennes mais c’était un concert à honorer à tout prix pour les fans. Par euphémisme, on dira juste qu’un petit millier de gens se bousculaient au guichet pour acheter les fameux tickets d’entrée. L’espoir étant de voir ou de revoir sur scène cette légende qu’est le groupe Mahaleo. Une heure avant le commencement du spectacle, une petite foule de groupies composés d’hommes, de femmes et d’enfants se rendaient déjà sur les lieux, afin d’être à la bonne place pour pouvoir s’amuser comme il se doit. De leur côté, les jeunes préfèrent comme d’habitude envahir le devant de la scène pour se lâcher. Juste le temps que la salle se remplisse comme un œuf, les Mahaleo font leur apparition. Et bien sûr, ils sont accueillis par des spectateurs déchaînés. C’est là que la première note s’est fait entendre. Dama, Fafah, Charles, Bekoto, Dadah accompagnés de leur ami Nary étaient plus en forme que jamais. Dans leurs chemises du haut de leurs sandales, ils n’ont pas attendu longtemps pour faire vibrer la salle. Et quand on dit trembler, c’est que Palais des sports a bel et bien trépidé avec le bruit de leurs guitares. Dès lors qu’on pénètre dans  la salle, on constate une bouillante ambiance comme si on assistait à une représentation de stars internationales comme les Rolling Stones ou les Beatles.

 

Nouveau répertoire

Pas de « blabla », les membres apparaissent et quittent la scène après chaque morceau. Tantôt à la basse et parfois au clavier, des fois à la guitare et rapidement aux percussions, ils ont montré à quel point ils maîtrisaient tous les instruments, sans pour autant changer l’atmosphère du show. Un répertoire un peu varié pour pimenter les retrouvailles, les Mahaleo n’ont pas oublié d’interpréter les chansons demandées par leurs admirateurs. Mais les morceaux qui n’ont jamais été joués sur scène ont aussi été au menu. Les traditionnels « Ise Kely », « Paiso Rakena », « Siramamy » ou encore « Tiana ve » étaient fredonnés en chœur par le public. Sans parler du fameux « Lendrema » dont le refrain a fait trembler les lieux du sol au plafond.  Bekoto a invité sa fille à chanter avec lui comme Dadah qui a convié une collègue de travail à reprendre avec lui quelques titres. Par ailleurs, comme il s’agissait du début de la célébration de leurs 45 ans de scène, un gâteau d’anniversaire a été coupé par les membres, accompagné d’un magnifique vœu : l’atteinte du demi-siècle. La maison de production Média consulting, également organisateur de l’évènement, a offert un trophée aux Mahaleo, avec une grande pensée pour les membres qui ne sont plus. Mais également des médailles qu’ils méritent en raison de ce qu’ils ont déjà fait pour la musique malgache.

Tahiana Andrianiaina 

image

Misalovana ny andraikitry ny hafa

Anisan’ny fositra tsy mampandroso ny firenena ny fisian’ny sokajin’olona misalovana ny andraikitry ny hafa. Hita misongadina izany eo amin’ny sehatra rehetra. Ny fampahalalam-baovao no anisan’ny lasibatra voalohany amin’izany. Te ho

Lire la suite

image

Mais avant tout ça ?

La découverte d'un nouveau système planétaire par la Nasa fascine le monde scientifique. Sept exoplanètes de taille comparable à la Terre tournent autour d'une petite étoile à près de 40

Lire la suite

image

Fanafihana tao Antanety - Vely famaky no nahazo ilay renim-pianakaviana

Nisehoana fanafihana mahatsiravina tao amin’ny fokontany Antanety ao amin’ny kaominina Ampanotokana ny talata lasa teo. Renim-pianakaviana no nokapain’ireo jiolahy ny famaky.  Toerana anisan’ny anjakan’ny vono olona sy vaky trano raha iny

Lire la suite

ombre