Vous êtes ici :

Vendredi 14 Décembre 2018

ombre

Cynophagie – Pourquoi certaines populations mangent-elles du chien?

On entend souvent dire que les Chinois sont de grands amateurs de viande de chien… Inimaginable pour nos sociétés où l’animal est considéré comme le « meilleur ami de l’Homme » ! Et pourtant, il ne s’agit pas d’une erreur : les Chinois mangent bien du chien. Et d’ailleurs, ils ne seraient pas les seuls puisque d’autres populations seraient également concernées par ce phénomène. D’où vient cette coutume? Et pourquoi?

 

Définition et origine

Par définition, la cynophagie est une pratique alimentaire qui consiste à se nourrir de viande de chien. Cette pratique fait partie de la culture culinaire de nombreux pays et notamment ceux asiatiques (Viêt Nam, Corée, Chine, chrétiens d’Indonésie), de l’Allemagne, de la Suisse orientale et de pays d’Afrique. Souvent perçu avec « dégoût » par les Occidentaux, saviez-vous pourtant qu’au XXème siècle, on trouvait des boucheries canines en France?! Et oui, car la consommation de chiens était une pratique acceptable autrefois: déjà dans l’antiquité romaine ou encore dans la civilisation aztèque, celle-ci était très répandue. Les principales causes ayant amené à ce phénomène étaient la famine ou encore les grandes guerres qui poussaient les populations à se tourner vers des viandes de qualité perçue comme inférieure. La viande de chien (ou même de chat) en fait partie. En France, la cynophagie a été particulièrement importante pendant la guerre franco-prussienne de 1870. Durant cette période, les boucheries de viande de chien furent nombreuses à Paris : un des principaux marchés au chien se tenait d’ailleurs rue Saint-Honoré !

 

Les Chinois, principaux accusés

Mais alors qu’en Europe, la pratique a eu tendance à disparaître à la fin du XXème siècle, dans certains pays d’Asie la pratique persiste toujours. En Chine, Corée, Vietnam, Philippines, Laos ou Myanmar, la viande de chien est considérée comme un élément important de l’alimentation car elle est réputée pour être riche en protéines et, apparemment, posséderait de nombreux bienfaits pour les reins. Enfin, elle aurait des vertus excitantes proches du café. Pourquoi certains peuples mangent-ils du chien? Et d’autres non. On parle de « Tabous religieux », parmi lesquelles la religion musulmane interdit la consommation de viande de canidés, même si ces règles ne sont pas respectées dans toutes les branches du christianisme. Certaines religions — dont quelques branches de l’hindouisme ou du bouddhisme — interdisent également toute consommation de viande animale. Inversement et pour ces raisons, dans certaines tribus, communautés ou régions du monde, manger du chien peut être une forme de résistance culturelle aux pressions missionnaires et au prosélytisme musulman, chrétien ou bouddhiste.

 « Le chien, c’est comme les épinards, c’est bon pour la santé! »

Valeur nutrionnelle par 100 g (3.5 oz)

Energie

1,096 kJ (262 kcal)

Carbohydrates

0.1 g

Fibres

0 g

Graisse

20.2 g

Protéines

19 g

Vitamine C

(4%)

3 mg

 Calcium

(1%)

8 mg

Potassium

(6%)

270 mg

Sodium

(5%)

72 mg

 

En Chine et en Corée, on en mange d’ailleurs depuis des milliers d’années. On prête à la viande canine des vertus aphrodisiaques et médicinales! Selon les vieux de la vieille école chinoise, cette viande permet de se réchauffer de l’intérieur, d’où sa consommation en hiver et dans les régions du nord de la Chine, ainsi qu’en Mongolie.

Une pratique qui tend à disparaître

Aujourd’hui, le chien semble petit à petit abandonner les assiettes des Chinois. Selon les autorités chinoises, elle ne subsisterait aujourd’hui que dans les campagnes les plus profondes de la Chine. Non, les Chinois ne mangent pas tous du chien, bien au contraire. Tous les chinois à qui nous en avons parlé ne veulent même pas y goûter. On en trouve principalement en hiver et dans les régions du nord de Beijing, dans des régions pauvres et froides, loin des villes. En effet, dans les villes, les animaux de compagnie sont de plus en plus nombreux. Il suffit de se balader aux alentours du campus le matin pour voir pas mal de monde promenant les chiens. Quand vous ne pouvez avoir qu’un seul enfant, eh bien, vous compensez avec un chien… Les mentalités évoluent et les habitants des villes n’en consomment presque plus. A la campagne par contre c’est une autre histoire, les habitudes sont tenaces… Manger du chien n’est pas un mythe en Chine, mais la proportion de gens qui en consomment se réduit de plus en plus, voire presque inexistante dans les grandes villes.

 

Recueillis par ZafyTia

image

Misalovana ny andraikitry ny hafa

Anisan’ny fositra tsy mampandroso ny firenena ny fisian’ny sokajin’olona misalovana ny andraikitry ny hafa. Hita misongadina izany eo amin’ny sehatra rehetra. Ny fampahalalam-baovao no anisan’ny lasibatra voalohany amin’izany. Te ho

Lire la suite

image

Mais avant tout ça ?

La découverte d'un nouveau système planétaire par la Nasa fascine le monde scientifique. Sept exoplanètes de taille comparable à la Terre tournent autour d'une petite étoile à près de 40

Lire la suite

image

Fanafihana tao Antanety - Vely famaky no nahazo ilay renim-pianakaviana

Nisehoana fanafihana mahatsiravina tao amin’ny fokontany Antanety ao amin’ny kaominina Ampanotokana ny talata lasa teo. Renim-pianakaviana no nokapain’ireo jiolahy ny famaky.  Toerana anisan’ny anjakan’ny vono olona sy vaky trano raha iny

Lire la suite

ombre