Vous êtes ici :

Vendredi 14 Décembre 2018

ombre

Industries extractives – Lancement du Pasie à Madagascar

L’exploitation des mines de Madagascar doit obligatoirement contribuer à son développement économique, dit le ministre auprès de la Présidence chargé des Mines et du pétrole, Zafilahy Ying Vah. A cet effet,  il faut bien prendre des mesures pour encourager la bonne gouvernance dans la gestion des ressources minières.  Une séance de présentation s’est tenue lundi dernier, à partir de 9h, dans la grande salle de la Cour suprême à Anosy. D’une manière générale, l’évènement avait pour principale raison le lancement du Projet d’Amélioration de la Surveillance de l’Industrie Extractive en Afrique francophone subsaharienne ou Pasie. Pendant quatre jours, un atelier concernant ce projet se tiendra dans la capitale.  Le Pasie intervient dans le cadre du programme de coopération en industries extractives pour un développement économique renforcé (Cedre).  Un financement de 18 millions de dollars canadiens est offert par le Canada pour les 4 pays bénéficiaires, à savoir le Burkina Faso, le Cameroun, le Mali et Madagascar. Des séances de formation en audit seront effectuées auprès de l’Institution Supérieure de Contrôle ou Isc qui est, pour Madagascar, la Cour des comptes. Cette initiative résulte d’un partenariat entre le pays et le Conseil régional de formation des institutions supérieures de contrôle des finances publiques de l’Afrique francophone subsaharienne (Crefiaf) pour le développement des compétences.

Suppression des activités informelles

Selon le Garde des Sceaux, ministre de la Justice, Andriamiseza Charles, grâce au financement à travers le Pasie, Madagascar peut réformer ses actions sur la protection de l’environnement, l’exploitation des mines et  la promotion du genre dans l’exploitation de la forêt. Cela est expliqué par l’audit fait par la Cour des comptes. Ce ministre a bien dit que toutes les exploitations minières à Madagascar sont sous la surveillance de ce projet. L’un des résultats attendus pour ce projet est la suppression des activités informelles.

Madagascar est en ce moment dans la phase de renforcement de sa capacité, d’après le président de la Cour des comptes, Andriambolanirina Arison Jean Noël. Les experts canadiens sont venus au pays pour former les juges auprès de cette instance en matière d’audit.

 

Lucien.R (Stagiaire)

image

Misalovana ny andraikitry ny hafa

Anisan’ny fositra tsy mampandroso ny firenena ny fisian’ny sokajin’olona misalovana ny andraikitry ny hafa. Hita misongadina izany eo amin’ny sehatra rehetra. Ny fampahalalam-baovao no anisan’ny lasibatra voalohany amin’izany. Te ho

Lire la suite

image

Mais avant tout ça ?

La découverte d'un nouveau système planétaire par la Nasa fascine le monde scientifique. Sept exoplanètes de taille comparable à la Terre tournent autour d'une petite étoile à près de 40

Lire la suite

image

Fanafihana tao Antanety - Vely famaky no nahazo ilay renim-pianakaviana

Nisehoana fanafihana mahatsiravina tao amin’ny fokontany Antanety ao amin’ny kaominina Ampanotokana ny talata lasa teo. Renim-pianakaviana no nokapain’ireo jiolahy ny famaky.  Toerana anisan’ny anjakan’ny vono olona sy vaky trano raha iny

Lire la suite

ombre