Vous êtes ici :

Vendredi 14 Décembre 2018

ombre

L’espoir en la jeunesse

La valeur du respect est universelle. Chaque être humain, quels que soient son origine, sa culture, sa religion, son milieu social et son rang hiérarchique, a des devoirs de respect envers l’autre. Bon nombre de personnages publics ne savent pourtant plus faire preuve de respect et se défendent de la liberté d’expression ou de la liberté tout court pour justifier leurs actes. D’une part, il y a ceux qui prônent des valeurs, les leurs, et qui les placent au dessus de celles des autres. Comme s’il ne pouvait y avoir autre chose mis à part ce qu’ils ont déjà accepté eux. Et ainsi, font des origines, des cultures ou encore des religions des autres des raisons pour ne pas les respecter. D’autre part, il y a ceux qui, tout simplement, font des attaques sans aucune justification.

Pour ceux qui suivent les actualités internationales, ils n’ont sûrement pas raté le fait que la candidate du Front national a refusé de porter un voile pour rencontrer le grand mufti de la République libanaise. Elle avait pourtant été informée de ce « protocole ». Aux termes de sa visite au Liban, mardi 21 février au matin, la présidente du Front national, Marine Le Pen, a refusé de porter un voile à l’heure d’entrer dans la mosquée Aïcha Bakkar pour y rencontrer le grand mufti de la République libanaise, Abdellatif Deriane. La candidate est donc partie sans s’entretenir avec lui. Selon son entourage, Mme Le Pen était pourtant au courant, dès lundi soir, qu’elle devrait porter un voile. « Elle avait fait savoir qu’elle ne le ferait pas. L’invitation n’avait pas été annulée », assure un proche. Dar Al-Fatwa, la plus haute autorité sunnite du pays, a aussi expliqué dans un communiqué « avoir informé » lundi « la candidate à la présidentielle, par l’intermédiaire d’un de ses collaborateurs, de la nécessité de se couvrir la tête lors de sa rencontre avec son éminence selon le protocole ». L’institution sunnite a ajouté que « les responsables de Dar Al-Fatwa ont été surpris par son refus de se conformer à cette règle bien connue ». Elle exprime ses regrets « pour ce comportement inconvenant pour des réunions pareilles ». Face à ce genre de comportement, comment la candidate à la présidentielle française peut-elle espérer le respect de la communauté musulmane chez elle ? Si elle-même refuse de porter le voile dans un pays musulman, comment peut-elle justifier le fait de demander aux musulmans de ne pas le porter en France ?

A l’approche des élections à Madagascar, qui suscitent déjà l’engouement de tout le monde, citoyens ou médias ou politiques, tous les camps ont crié « à l’abordage, et pas de quartier. » Les hommes politiques confondent malheureusement, et de plus en plus, le débat public avec les jeux du cirque. Certains passent plus de temps à insulter leurs opposants qu’à travailler. Cela a indéniablement des conséquences fâcheuses car les citoyens, lassés, ne les écoutent plus et désertent les urnes en s’abstenant de plus en plus à chaque élection. En témoigne le désintérêt que portent les citoyens quant à l’inscription sur la liste électorale. Tout le monde en veut à tout le monde et même au sein d’un même parti politique, on se met des bâtons dans les roues. Preuve en est cette guerre qui semble animée le camp présidentiel, relayée par les médias de la place. Et il n’y a pas qu’eux car tous les partis politiques majeurs à Madagascar se sont disloqués et divisés.

Dans notre édito d’hier, nous avons bien évoqué le problème de relève. Mais plus encore, l’inconscience et surtout l’absence de prise de responsabilité par tout un chacun reste le problème majeur de ce pays. Face aux autres, on ne témoigne plus aucun respect. Croisant une personne âgée dans les transports en commun, personne ne se soucie plus de la place que l’on va accorder à cette dernière. Et l’attitude ne change point en haut lieu. En témoigne cette vidéo qui avait longtemps circulé sur les réseaux sociaux lors des conférences pour la réconciliation nationale. On espère que notre future génération d’élus saura se montrer plus digne et ne reproduira pas ces comportements qui dégradent l’image de l’ensemble de la classe politique.

Ny Aina Rahaga

image

Misalovana ny andraikitry ny hafa

Anisan’ny fositra tsy mampandroso ny firenena ny fisian’ny sokajin’olona misalovana ny andraikitry ny hafa. Hita misongadina izany eo amin’ny sehatra rehetra. Ny fampahalalam-baovao no anisan’ny lasibatra voalohany amin’izany. Te ho

Lire la suite

image

Mais avant tout ça ?

La découverte d'un nouveau système planétaire par la Nasa fascine le monde scientifique. Sept exoplanètes de taille comparable à la Terre tournent autour d'une petite étoile à près de 40

Lire la suite

image

Fanafihana tao Antanety - Vely famaky no nahazo ilay renim-pianakaviana

Nisehoana fanafihana mahatsiravina tao amin’ny fokontany Antanety ao amin’ny kaominina Ampanotokana ny talata lasa teo. Renim-pianakaviana no nokapain’ireo jiolahy ny famaky.  Toerana anisan’ny anjakan’ny vono olona sy vaky trano raha iny

Lire la suite

ombre