Vous êtes ici :

Vendredi 14 Décembre 2018

ombre

Antsakabary – Befandriana Nord – La police a brûlé trois villages, et deux civils tués !

La vengeance des policiers en mission dans cette localité est tout simplement terrible. Ils ont fait agenouiller sur la place publique 400 habitants tandis que le maire d’Antsakabary et son adjoint ont été arrêtés. En outre, ces policiers ont brûlé toutes les maisons, mais par  peur du retour de la manivelle, la gendarmerie locale a fortifié son camp !

Selon les informations obtenues, le maire de la commune rurale d’Antsakabary dans le district de Befandriana Nord ainsi que son adjoint ont été arrêtés par les policiers venus en mission dans cette localité. Cela fait suite à la vindicte populaire qui s’y est tenue, il y a quelques jours, où 2 policiers venus procéder à une arrestation ont subi la colère des habitants de cette localité. Selon ces derniers, la raison de cette lourde punition est que ces membres des forces de l’ordre auraient extorqué de l’argent à d’autres personnes. C’est en allant ramener les corps de ces policiers, apparemment dans le chef-lieu du district, qu’on a arrêté le maire de la petite commune mais au lieu dit Ambalamanga où les deux policiers ont trouvé la mort, ceux en mission ont tué, à leur tour, deux civils et ont commencé à mettre le feu sur les habitations. Plus rien n’aurait subsisté de 3 villages dont aussi celui de Tavenina tandis qu’une partie de la population locale a pris le maquis. En somme, la situation a pris une autre tournure avec l’arrivée de ces missionnaires au nombre d’une cinquantaine qui, selon les observateurs, sont motivés par une vengeance terrible.

Sécurité de la caserne
Cerise sur le gâteau, ces derniers ont mis à genou sur la place publique plus de 400 habitants et pour beaucoup, ils sont tout simplement devenus incontrôlables !
Et face à tous ces abus, la population locale ne compte pas rester les bras croisés d’autant qu’on sait que les éléments de la gendarmerie dans cette localité n’apprécient guère ces excès de … bestialité de la part des policiers en mission. On croit savoir que depuis toujours, les gendarmes vivent pacifiquement et en très bons termes avec la population locale, mieux même, les deux parties s’entraident dans la vie quotidienne. On parle alors de risque d’affrontement entre les forces de l’ordre d’autant que ces gendarmes ont promis de soutenir la population dans cet affront. Pour l’heure, ces derniers procèdent à la fortification de leur camp ainsi qu’au renforcement de la sécurité de la caserne afin de parer à toute éventualité. Et comme nous l’avons spécifié plus haut, la population locale se tient aussi à passer à l’offensive. Bref, le calme n’est pas encore prêt à revenir dans le district de Befandriana !

Teddy Bear

image

Misalovana ny andraikitry ny hafa

Anisan’ny fositra tsy mampandroso ny firenena ny fisian’ny sokajin’olona misalovana ny andraikitry ny hafa. Hita misongadina izany eo amin’ny sehatra rehetra. Ny fampahalalam-baovao no anisan’ny lasibatra voalohany amin’izany. Te ho

Lire la suite

image

Mais avant tout ça ?

La découverte d'un nouveau système planétaire par la Nasa fascine le monde scientifique. Sept exoplanètes de taille comparable à la Terre tournent autour d'une petite étoile à près de 40

Lire la suite

image

Fanafihana tao Antanety - Vely famaky no nahazo ilay renim-pianakaviana

Nisehoana fanafihana mahatsiravina tao amin’ny fokontany Antanety ao amin’ny kaominina Ampanotokana ny talata lasa teo. Renim-pianakaviana no nokapain’ireo jiolahy ny famaky.  Toerana anisan’ny anjakan’ny vono olona sy vaky trano raha iny

Lire la suite

ombre