Vous êtes ici :

Vendredi 14 Décembre 2018

ombre

Antsakabary-Befandriana Nord – Le ministre de la Sécurité publique veut mener l’enquête

Il semblerait que l’affaire ayant provoqué la mort de deux policiers dans la localité d’Antsakabary, dans le district de Befandriana Nord, après une vindicte populaire puis l’incendie de plusieurs localités par un groupe de policiers, venus enquêter, en guise de vengeance,  ait complètement échappé au contrôle des autorités. Ainsi, le ministre de la Sécurité publique, premier responsable relié à l’affaire, a réuni la presse dans la journée d’hier pour apporter quelques explications et notamment sa version des faits. D’après Norbert Anandra, ministre de la Sécurité publique, les faits rapportés par les quotidiens de la Capitale sont erronés et très loin de la réalité et des évènements qui se sont déroulés à Antsakabary et dans les villages environnants. En effet, selon la version de ce dernier, les incendies auraient été provoqués par un déséquilibré mental pyromane. Et l’information lui viendrait directement d’une mission composée de plusieurs de ses directeurs généraux et de l’inspection générale de la Police nationale (Igpn).  Aussi, les journalistes devraient, selon lui, bien vérifier leurs sources du fait qu’ils n’ont pas non plus vu de leurs yeux les policiers bruler ces villages.

 

Déplorable

Toujours selon le rapport de cette mission, transmis par le ministre, le feu a réduit en tout et pour tout 8 cases et n’a fait aucun blessé. Une version tout à fait à l’opposé des trois villages brulés et des deux morts déplorés. Ensuite, il semblerait que le maire de la commune n’ait été appréhendé par la police que pour servir de témoin dans l’affaire. Face à tout cela, le ministre a décidé de se rendre sur place dans les jours qui viennent afin de suivre par lui-même les enquêtes. Toujours selon ce dernier, la propagation de ces fausses nouvelles servirait un but politique certain, et surtout à faire croire à une instabilité dans le  territoire national tout entier. D’ailleurs, Norbert Anandra n’a pas hésité à dire qu’il y en a qui ont reçu de l’argent en contrepartie de ce service. Face à cela, le député de Befandriana Nord et l’ensemble des natifs de ce district ont trouvé pitoyable l’attitude des responsables étatiques qui ne se sont déplacés que lorsque ce sont des policiers qui sont victimes mais jamais quand ce fut la population. En effet, il y a quelques mois de cela, le district faisait face à une société chinoise venue y exploiter une mine, et ce sans aucun avis de la population et sans aucun document légal. Mais malgré les plaintes de la population, l’Etat n’a pas daigné bouger le petit doigt. Et cette fois encore, que ce soit 8 cases et aucun mort par un aliéné mental, ou 3 villages ; 2 morts et des centaines agenouillés par terre par la police, les responsables n’ont présenté aucune marque de sympathie envers les victimes. On attend donc la version finale de la part du ministre de la Sécurité publique sur ce cas, de débordement de la police ou de simple accident bête.

Ny Aina Rahaga

image

Misalovana ny andraikitry ny hafa

Anisan’ny fositra tsy mampandroso ny firenena ny fisian’ny sokajin’olona misalovana ny andraikitry ny hafa. Hita misongadina izany eo amin’ny sehatra rehetra. Ny fampahalalam-baovao no anisan’ny lasibatra voalohany amin’izany. Te ho

Lire la suite

image

Mais avant tout ça ?

La découverte d'un nouveau système planétaire par la Nasa fascine le monde scientifique. Sept exoplanètes de taille comparable à la Terre tournent autour d'une petite étoile à près de 40

Lire la suite

image

Fanafihana tao Antanety - Vely famaky no nahazo ilay renim-pianakaviana

Nisehoana fanafihana mahatsiravina tao amin’ny fokontany Antanety ao amin’ny kaominina Ampanotokana ny talata lasa teo. Renim-pianakaviana no nokapain’ireo jiolahy ny famaky.  Toerana anisan’ny anjakan’ny vono olona sy vaky trano raha iny

Lire la suite

ombre