Vous êtes ici :

Vendredi 14 Décembre 2018

ombre

Administration foncière – Les agents revendiquent un changement radical

Voilà des années que les litiges fonciers font des ravages à Madagascar.  Plusieurs propriétaires dans certaines régions du pays rencontrent des problèmes que les dirigeants malgaches ont du mal à résoudre parfois. La population malgache est loin de se douter pourtant que des difficultés résident au sein même de l’Administration foncière de l’île. Il est donc compréhensible que ces litiges fonciers ne puissent être résolus étant donné le mauvais fonctionnement même de la source. Comme on dit, il vaut mieux nettoyer les saletés devant sa porte avant de se préoccuper de celles des autres. En effet, d’après les informations reçues, les agents de l’Administration foncière commencent à revendiquer leur droit le plus ultime dans la ville d’Antananarivo. Notamment en ce qui concerne le problème d’affection qui pèse sur les épaules de chacun d’eux. Ces derniers estiment qu’une organisation déterminée à l’avance devrait être mise en place dans la mesure où l’affectation se fait au gré de l’humeur des autorités.

 

Juste valeur

En principe, toute affectation et mutation d’un fonctionnaire publique s’effectue selon des décisions précises ou même en guise de sanctions disciplinaire, suite à une faute commise. C’est à croire que les affectations, souvent en l’espace de quatre mois seulement, des agents de l’Administration foncière de Madagascar ne sont effectuées que sur un coup de tête. Et ce, sans le moindre remboursement de frais de déplacement ni autre indemnité nécessaire. Par ailleurs, les agents en question demandent une certaine bonification de leur travail par rapport à la gratuité des mutations par décès. Un travail relativement dur que ceux-ci doivent effectuer mais auquel ils ne reçoivent pas le moindre sou. Des revendications également en rapport avec le décret qui interdit le fait que tout employé du domaine puisse avoir l’autorisation légale d’acquérir des terres domaniales suivant la circonscription. En effet, les employés de la ville d’Antananarivo n’ont pas la capacité de s’approprier des terres dans la ville où ils travaillent. Ce qui peut poser un sérieux problème d’habitation d’où la demande de la suppression du décret en question. Ces agents de l’Administration foncière sont loin d’être considérés à leur juste valeur dans le pays.

 

Athanase

image

Misalovana ny andraikitry ny hafa

Anisan’ny fositra tsy mampandroso ny firenena ny fisian’ny sokajin’olona misalovana ny andraikitry ny hafa. Hita misongadina izany eo amin’ny sehatra rehetra. Ny fampahalalam-baovao no anisan’ny lasibatra voalohany amin’izany. Te ho

Lire la suite

image

Mais avant tout ça ?

La découverte d'un nouveau système planétaire par la Nasa fascine le monde scientifique. Sept exoplanètes de taille comparable à la Terre tournent autour d'une petite étoile à près de 40

Lire la suite

image

Fanafihana tao Antanety - Vely famaky no nahazo ilay renim-pianakaviana

Nisehoana fanafihana mahatsiravina tao amin’ny fokontany Antanety ao amin’ny kaominina Ampanotokana ny talata lasa teo. Renim-pianakaviana no nokapain’ireo jiolahy ny famaky.  Toerana anisan’ny anjakan’ny vono olona sy vaky trano raha iny

Lire la suite

ombre