Vous êtes ici :

Samedi 29 Janvier 2022

ombre

Dany Be – Une exposition dédiée au photojournalisme

Dans le milieu de la presse et celui du photojournalisme en particulier, tout le monde le connaît. Des manifestations marquant le pays, il en a vu plusieurs. Dany Be, puisque c’est de lui qu’on parle dispose des meilleurs clichés des divers évènements qui ont jalonné le lendemain de l’indépendance de la Grande île. Fier de ce qu’il a accompli, de ce qu’il continue encore aujourd’hui. Dany Be fut l’un des rares journalistes à avoir photographié les évènements sanglants du sud du pays en 1971, quand le parti Monima a dirigé une révolution paysanne violemment réprimée. Le 13 mai 1972, quand les forces de l’ordre ont tiré sur la foule, dans le centre de la capitale, il était là.

Aujourd’hui, l’homme a 83 ans et se consacre encore beaucoup plus à sa passion pour le journalisme et la photographie. Un personnage aimant partager ses savoir-faire, Dany Be organise une grande exposition au Cercle Germano-Malagasy (Cgm) depuis hier, jusqu’au 10 septembre prochain. Intitulée sobrement « Ensemble pour le photojournalisme », l’expo étale une soixantaine de clichés sur les murs de la salle de spectacle du centre culturel. Le public était venu nombreux assister au vernissage de l’expo et effectivement, la nouvelle génération des photographes, journalistes ou non étaient également présents. « J’ai depuis des années collectionné de vieilles photos retraçant un peu l’histoire récente de la Grande Ile et, parfois, mes dures réalités. J’aime les partager pour que non seulement tout le monde puisse voir de leurs yeux les manifestations marquantes mais aussi pour que les photographes puissent regarder à quoi ressemblent les photos qu’on met dans un journal », explique l’auteur. Les clichés ont ainsi transporté tout un chacun dans le passé. Doté d’un style très particulier dans la prise des photos, Dany Be a fait respirer le public un vent de nostalgie en leur faisant vivre chaque évènement à travers ses négatifs. « Comme si j’y étais », clame une passionnée de 8ème art.

Par ailleurs, Dany Be a lâché quelques mots sur le photojournalisme actuel : « Notre métier est gâché. On ne connaît plus aujourd’hui la valeur des photos placées dans nos journaux. Les photographes sont presque tous guidés par les patrons de presse et il n’y a plus que les personnages en cravate qui apparaissent dans les pages ». Ainsi, pour discuter de ce problème majeur dans le monde du journalisme, une conférence sur une table ronde sera organisée ce jour avec le Crimad ou Collectif des reporters d’images de Madagascar ainsi que les simples passionnés de photographie, toujours au Cgm. Pour rappel, la technique de Dany Be, son regard fait de douceur et d’intelligence pour son pays, ainsi que sa grande contribution à la promotion du photojournalisme malgache lui ont valu, à 77 ans, d’être décoré officier de l’ordre des arts, des lettres et de la culture par Elia Ravelomanantsoa, ex-ministre de la culture et du patrimoine.

Tahiana Andrianiaina

image

Misalovana ny andraikitry ny hafa

Anisan’ny fositra tsy mampandroso ny firenena ny fisian’ny sokajin’olona misalovana ny andraikitry ny hafa. Hita misongadina izany eo amin’ny sehatra rehetra. Ny fampahalalam-baovao no anisan’ny lasibatra voalohany amin’izany. Te ho

Lire la suite

image

Mais avant tout ça ?

La découverte d'un nouveau système planétaire par la Nasa fascine le monde scientifique. Sept exoplanètes de taille comparable à la Terre tournent autour d'une petite étoile à près de 40

Lire la suite

image

Fanafihana tao Antanety - Vely famaky no nahazo ilay renim-pianakaviana

Nisehoana fanafihana mahatsiravina tao amin’ny fokontany Antanety ao amin’ny kaominina Ampanotokana ny talata lasa teo. Renim-pianakaviana no nokapain’ireo jiolahy ny famaky.  Toerana anisan’ny anjakan’ny vono olona sy vaky trano raha iny

Lire la suite

ombre