Vous êtes ici :

Dimanche 23 Juin 2024

ombre

Litige foncier à Ankadimbahoaka – Une quarantaine de maisons démolies

Une trentaine de maisons ont été démolies, hier dans la matinée, dans le fokontany Morakenda Ankadimbahoaka Andrefana. Une centaine de familles sont actuellement sinistrées et ne savent plus ou se réfugier. Un huissier accompagné des agents de démolition sont venu vers 8h avec des engins pour commencer le travail. Les habitants sont restés dans leurs maisons respectives et ne voulaient pas sortir. Les forces de l’ordre ont alors lancé des bombes lacrymogènes pour déloger les habitants et ont tout de suite démoli les maisons sans laisser à ces derniers le temps de sortir leurs meubles. « C’est injuste et le pire c’est que nous n’avons été nullement informés de l’opération effectuée ce jour. Pour tenir tête aux agents, nous avons décidé de ne pas sortir de notre maison mais ils ont lancé des bombes lacrymogènes et il était impossible de ne pas en sortir. Ce n’était pourtant pas nécessaire d’être aussi violent d’autant plus que tout près des maisons à démolir se trouvait un collège privé et tous les étudiants souffraient également des effets de la bombe lacrymogène. Tout de suite après, ils ont commencé à tout détruire. Une économie de dizaine d’année a été réduite en poussières en si peu de temps. J’ai 4 enfants et nous n’avons pas d’endroit où aller » témoigne une mère de famille victime.
Nombreux sont ceux qui se disent ne pas avoir été averti et n’ont pas eu le temps de vider la maison. D’autres ont avancé qu’ils sont propriétaires du terrain et ne se souviennent pas de l’avoir mis en vente. Quelques victimes, par ailleurs, ont fait part d’une notification attribuée au chef fokontany mais ce dernier n’a pas avisé la population. Il n’a d’ailleurs pas fait surface tout au long de la démolition. Pour faire part de leur mécontentement, les victimes ont tenté de boquer la circulation allant à Tanjombato mais cela n’a pas pu se faire. Les forces de l’ordre sont de nouvelles fois intervenues. Des larmes ont été versées et certains ont même crié après les forces de l’ordre en les traitant de tous les noms pour ne pas avoir donné de chance aux victimes de récupérer leurs biens. Selon certaines indiscrétions, le terrain appartient au groupe Filatex. L’affaire de litige a été portée au tribunal en 2008 et la société en question serait sortie vainqueur.

Ericka

image

Misalovana ny andraikitry ny hafa

Anisan’ny fositra tsy mampandroso ny firenena ny fisian’ny sokajin’olona misalovana ny andraikitry ny hafa. Hita misongadina izany eo amin’ny sehatra rehetra. Ny fampahalalam-baovao no anisan’ny lasibatra voalohany amin’izany. Te ho

Lire la suite

image

Mais avant tout ça ?

La découverte d'un nouveau système planétaire par la Nasa fascine le monde scientifique. Sept exoplanètes de taille comparable à la Terre tournent autour d'une petite étoile à près de 40

Lire la suite

image

Fanafihana tao Antanety - Vely famaky no nahazo ilay renim-pianakaviana

Nisehoana fanafihana mahatsiravina tao amin’ny fokontany Antanety ao amin’ny kaominina Ampanotokana ny talata lasa teo. Renim-pianakaviana no nokapain’ireo jiolahy ny famaky.  Toerana anisan’ny anjakan’ny vono olona sy vaky trano raha iny

Lire la suite

ombre